Un Roch haChana calme, même à Ouman, malgré les craintes

0
234

Roch haChana s’est passé partout dans le calme, malgré les craintesצ tant en Terre sainte qu’à Ouman !

Plus de 20 000 personnes se sont rendues à Ouman, les chiffres variant entre 21 et 25 mille. Un jeune américain sur place : « Ceux qui disent que les partisans de Breslav sont fous d’aller à Ouman doivent savoir ceci : bien sûr il y a une guerre sérieuse, mais ce n’est pas du tout là, j’y suis allé 3 fois ces derniers mois et je n’ai pas vu un seul tank ».

Be’hadré ‘Harédim – Yanky Farber
La foule à Oטman | Photo : Avec l’aimable autorisation de Rescue Ukraine

Contrairement aux intimidations propagées par diverses parties, à l’exception d’une attaque près de Ouman dans les premiers jours de la guerre, la ville où repose rabbi Na’hman de Breslav était complètement calme et la vie continuait comme d’habitude. De plus, les gens qui vivent ici ne sont pas pro-russes et ne représentent pas une menace pour les fidèles, mais au contraire, l’économie de la ville est grandement renforcée par l’arrivée des masses.

« Ceux qui disent que les adeptes de Breslav sont fous de voyager à Ouman devraient savoir ceci : bien qu’il y ait bien sûr une guerre sérieuse, ce n’est pas du tout le cas », a déclaré un jeune Américain au site d’informations mondiales Yeshiva, « J’ai été ici 3 fois le mois dernier et je n’ai pas vu un seul tank. »

« J’ai voyagé pendant 34 heures et les seules munitions que j’ai vues provenaient de soldats de l’OTAN en Pologne », a-t-il poursuivi. « La guerre n’est pas proche ici. S’inquiéter des combats quand vous êtes à Ouman, c’est comme être à New York et s’inquiéter du combat qui se déroule à Detroit. »

LIRE  Des espions islamistes s'infiltrent à l'Ouest pour terroriser les chrétiens

Il a dit que « si les rues d’Ouman étaient pleines de couteaux, nous marcherions dans ces rues pour être avec rabbi Na’hman à Roch Hachana », a-t-il dit. « Si vous n’êtes jamais venu ici pour Rosh Hashana, vous ne le comprendrez pas. Mais si vous l’étiez, vous feriez la même chose. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire