Une ‘halitsa au Beth Din de la ‘Eida ha’harédith de Jérusalem pour une veuve de Méron

0
499

Au Badatz de la communauté Haredi à Jérusalem, une cérémonie rare de ‘Halitsa a été organisée pour l’une des veuves dont le mari a été tué dans la catastrophe de Meron, sans que le couple n’ait eu le temps de mettre des enfants au monde.

Be’hadré ‘Harédim – Photo : Archive, Rafael Schwartz

Alors qu’un tel acte peut se faire de manière publique, là, cela n’a pas été le cas, sur la demande de la famille.

Il s’agit d’une cérémonie consistant à cracher et à retirer la chaussure avec les sangles spéciales du pied du beau-frère qui refuse d’effectuer la mitsva de Yiboum, à savoir le fait que ce beau-frère se marie avec sa belle-soeur, quand son frère est décédé sans laisser d’enfants – ce qui n’est jamais réalisé de nos jours, selon les instructions de la Halakha, mais se termine toujours par une ‘halitsa, acte indispensable pour permettre à la femme de se remarier avec un étranger, si elle le désire.

En raison de sa rareté, elle attire en général de nombreuses personnes intéressées à y assister, mais cette fois, cela s’est déroulé sans public.

LIRE  Un fidèle de plus au Daf haYomi aux USA !

Aucun commentaires

Laisser un commentaire