Une initiative à but proprement électoral : les trains le Chabbath…

0
52

« Déclaration électorale nette »: Michaeli sait pertinnemment que le train ne fonctionnera pas le Chabbath malgré sa décision…

Après la tempête qui a éclaté à la suite des propos de la ministre Michaeli selon lesquels elle a ordonné aux responsables du ministère des Transports d’exploiter « bientôt » le tramway le Chabbat, il s’avère qu’il y a 2 raisons qui feront que la déclaration restera une déclaration • Les responsables du train disent qu’il s’agit là d’une déclaration qui n’a d’autre but que de gagner du prestige sur le plan politique.

JDN

Hier soir (samedi soir), le ministre des Transports, Merav Michaeli, a publié une déclaration, selon laquelle elle a ordonné aux responsables de son bureau d’exploiter les lignes de métro dans la région de Goush Dan en général, et la ville de Tel Aviv en particulier, le Chabbath également, à partir de l’an prochain. Mais il reste exactement un mois avant les élections à la 25e Knesset, et selon un reportage de News 12, il s’avère que cette annonce du président du Parti travailliste est une déclaration en l’air, vide de contenu.

Selon le rapport, la déclaration de Michaeli pose un double problème, sur le plan opérationnel et sur le plan juridique. Dans les lignes suivantes, vous comprendrez comment la ministre essaie en fait de recueillir des votes sur le dos de la sainteté du Chabbat, alors qu’en pratique, elle ne fait rien. Tout d’abord, commençons par le fait que l’instruction qui a été émise de la ministre Michaeli envers le personnel du ministère des Transports n’est pas encore d’exploiter réellement le métro le Chabbat – mais seulement d’effectuer une sorte de « test de faisabilité » .

LIRE  Poutine salue le « dévouement » d’un écrivain staliniste antisémite

Pour que cela se produise réellement, pour que le métro commence à fonctionner le samedi dans la région de Goush Dan et à Tel-Aviv, le président du parti travailliste doit obtenir l’approbation légale – une telle approbation qui n’a pas encore été reçue, pas même un avis préliminaire du conseiller juridique. Le principal problème avec la déclaration vide de Michaeli est que tous les contrats que l’État a déjà signés pour exploiter le métro sur ses différentes lignes, suivent le format d’exploitation du train pendant six jours par semaine. Si vous voulez que le métro fonctionne dans un format de sept jours sur sept, selon la déclaration de Michaeli, vous devez reprendre tous les contrats – ce qui rend tout financièrement plus cher d’un point de vue juridique et expose également l’État à un procès.

Les responsables du métro admettent ce soir que même s’ils veulent exécuter l’instruction de Michaeli, cela pourrait prendre beaucoup de temps. « Sur un plan simple et quotidien, il nous est très difficile de nous fier à une décision qui a été prise maintenant, un mois avant les élections, alors qu’il est très clair que s’il y a un autre ministre au poste du ministère des Transports, ils peuvent instantanément renverser complètement la décision en fonction de leur idéologie ». Même ceux qui entourent le ministre Michaeli comprennent qu’il y a une difficulté à mettre en œuvre la décision dans un gouvernement de transition. C’est donc une promesse électorale populiste.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire