Une lettre post mortem du soldat tué à Gaza – surprenante

0
307

Deux mois après l’incident à la frontière de la bande de Gaza qui a entraîné sa mort, les lettres laissées par feu le combattant Barel Hadaria Shmueli aux membres de sa famille ont été révélées. Elles sont émouvantes.

Be’hadré ‘Harédim – Photo : avec l’aimable autorisation de la famille

Les membres de la famille de Barel Hadaria Shmueli, décédé de ses blessures environ une semaine après qu’un terroriste lui a tiré dessus à la frontière de la bande de Gaza, ont révélé des lettres qu’il leur a laissées.

Barel a écrit environ six mois avant l’incident à ses parents et à ses frères des courriers découverts dans son téléphone personnel seulement après son assassinat. À son père, il écrivit : « Tu es l’air de ma vie. Tu m’as donné la meilleure vie que je ne pouvais que demander. Tu es le meilleur père qu’un fils puisse avoir, dévoué et aimant avec un cœur en or. Je t’aime, tu as pris soin de moi toute ma vie, et maintenant c’est mon tour », a-t-il ajouté.

« À ma chère mère. Je t’aime, la meilleure mère du monde, tu as un rôle énorme dans la personne forte que je suis aujourd’hui. Tu m’as préparé à la vraie vie, tu as toujours été à mes côtés », a écrit Barel, « Je je te promets que je prendrai soin de toi de partout. »

Sa sœur aînée Hila a raconté : « Nous l’avons trouvé sur des notes au téléphone, pendant tout ce temps quand il était à l’hôpital, je savais qu’il écrivait. Et j’ai décidé de ne pas ouvrir le téléphone, seulement en cas de catastrophe. Nous espérions un miracle. Quand nous avons ouvert le téléphone, ces notes apparurent en premier. Il a dit ‘Je sais que je vais mourir dans l’armée, mais j’ai peur de maman, comment va-t-elle réagir à ça.’…

LIRE  Y a-t-il 60 000 Français juifs qui ont déménagé pour cause d'antisémitisme ? D'où sort ce chiffre ?

Aucun commentaires

Laisser un commentaire