Une mère et ses deux filles tuées dans un terrible accident

0
487

Dans un terrible accident à Jérusalem, Chochana Gloustein, âgée de 40 ans, et ses deux filles de 7 et 2 ans, ont trouvé la mort. Cette tragédie nous a tous bouleversés. C’est le moment de soutenir son mari et les 5 orphelins !

Comment ? Cliquez ici !

En un instant, la famille Gloustein d’Ofakim a perdu son pilier, la mère et ses deux filles, âgées de 7 et 2 ans dans un terrible accident, écrasées par un bus ayant perdu son contrôle…

La famille Gloustein d’Ofakim est venue passer une journée de vacances à Jérusalem. Chochi A’’H, la mère, est venue faire quelques courses avant la Bar Mitsva d’un neveu, son accouchement prochain et les fêtes de Tichri qui suivront. Le père a pris les garçons se promener dans la ville sainte, la laissant s’occuper de ses préparatifs et faires toutes les courses qu’elle avait prévues.

Ils se sont retrouvés au centre commercial Rav Chefa, les garçons et leur père, sont entrés faire quelques derniers achats pendant que les attendait Chochi avec les filles à la station de bus pour rentrer à la maison, à Ofakim.

La sirène d’une ambulance se fit entendre. Chochi est très sensible et comme à son habitude, elle ferme les yeux et récite un verset de Tehilim pour la guérison de… elle ne sait pas mais elle prie quand même. En ouvrant les yeux, elle a à peine le temps d’apercevoir un bus foncer vers eux, sur la chaussée…

La poussette est coincée, elle essaie de la libérer, mais n’y parvient pas. Sa fille de 7 ans s’accroche à elle pendant que les autres personnes s’enfuient aussi vite qu’ils le peuvent.

LIRE  Prof. Hezi Levy, du ministère de la Santé israélien : "Nous sommes plongés dans une guerre folle"

Chochi, au huitième mois de sa grossesse, Sarah, âgée de 7 ans et la petite ‘Hani, encore avec sa tétine et son doudou, âgée de deux ans et demi, n’ont pas survécu à l’accident.

Toutes les trois, serrées l’une contre l’autre ont trouvé la mort, tragiquement, laissant après elles  l’effroi, le désarroi et une peine à perdre la raison…

Aujourd’hui, nous ne pouvons pas rester insensibles à tant de malheur !

Nous voulons que tout cela cesse, qu’Hachem ait pitié d’eux et de nous tous ! Nous avons le devoir, en cette heure si difficile, de nous montrer solidaires ! Ils doivent sentir que les Juifs du monde entier sont avec eux dans leur peine, qu’ils donnent de leur argent gagné à la sueur de leur front afin qu’eux ne manquent de rien et voient une lueur d’espoir en l’avenir.

C’est le moment de soutenir les 5 orphelins de la famille Gloustein !

Aucun commentaires

Laisser un commentaire