Une nouvelle souche de COVID-19 découverte en Israël, une vague d’infection redoutée

Une nouvelle souche de COVID-19 découverte en Israël, une vague d’infection redoutée

0
51

Les responsables de la santé craignent une nouvelle vague d’infections après la détection d’un nouveau variant du virus COVID-19 en Israël.

Les responsables du département de la santé ont déclaré qu’un nouveau variant du virus COVID officieusement surnommée « Deltacron », en raison de sa combinaison des mutations Delta et Omicron, a été détectée en Israël.

Les autorités craignent que la souche ne provoque une nouvelle vague d’infections, avec d’éventuels verrouillages en cours.

L’Organisation mondiale de la santé avait précédemment déclaré que le nouveau variant avait été limité à un petit nombre de cas en France, aux Pays-Bas et au Danemark.

Selon les rapports, les scientifiques ne disposent pas de beaucoup d’informations, telles que la facilité avec laquelle il se propage et s’il provoque une forme grave de la maladie.

« Malheureusement, nous nous attendons à voir des recombinants car c’est ce que font les virus, ils changent avec le temps », a déclaré Van Kerkhove, responsable technique du COVID-19 de l’Organisation mondiale de la santé. « Nous assistons à un niveau de circulation très intense. Nous voyons ce virus infecter les animaux, avec la possibilité d’infecter à nouveau les humains. Donc encore une fois, la pandémie est loin d’être terminée. »

Les responsables de la santé en Israël seraient très préoccupés par l’augmentation du coefficient d’infection et le tsar du coronavirus, le professeur Salman Zarka, a mis en garde lors de discussions internes sur une sixième vague d’infections au COVID-19.

Chabbath, près de 4 000 cas positifs ont été détectés en Israël et le coefficient d’infection est passé à 0,87.

LIRE  Coronavirus-Israël autorise l'utilisation du vaccin de Moderna

Channel 12 News a rapporté dimanche que la source probable de l’augmentation du coefficient d’infection était liée aux épidémies dans les maisons de retraite et à la négligence après la conclusion perçue de la cinquième vague de virus.

« Le COVID-19 est bien vivant », a averti Zarka, affirmant que des efforts sont déployés pour freiner les épidémies dans les maisons de retraite en distribuant des tests antigéniques à domicile, des tests PCR hebdomadaires et des enquêtes épidémiologiques.

La semaine prochaine sera critique et le nombre de patients dans un état grave sera surveillé, a-t-il poursuivi. « Si nous remarquons une augmentation, nous devrons malheureusement peser à nouveau nos options d’actions et d’obligations. »

Source en anglais : israelnationalnews

©ashdodcafe.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro
0
    0
    Panier
    Votre panier est videAu shop