Une, parmi les nouvelles mesures du ministère des Finances…

0
189

Un nouveau critère d’hypothèque garanti par l’État nuira aux étudiants de kollel

Depuis que le gouvernement prêtant serment a prêté serment, de plus en plus de mesures sont prises au quotidien visant à nuire aux sections les plus faibles et aux érudits de la Tora | Selon un nouveau critère apparaissant dans la loi sur les règles financières, si l’un des conjoints ne travaille pas, il aura des difficultés à obtenir un prêt hypothécaire garanti par l’État, ce qui nuira aux étudiants de kollel.

Be’hadré ‘Harédim

Le ministère des Finances envisage de durcir davantage les conditions des prêts hypothécaires garantis par l’État et modifie un critère qui rendra particulièrement difficile pour le secteur orthodoxe de recevoir des aides d’Etat pour obtenir un prêt hypothécaire. Selon le nouveau critère qui figure dans la loi sur les arrangements, si l’un des conjoints ne travaille pas, il aura des difficultés à obtenir un prêt hypothécaire garanti par l’État.

Le ministère des Finances a ajouté une autre clause qui favorisera les candidats dont la capacité de gain est utilisée totalement, tandis que pour les candidats dont la capacité de gain n’est pas utilisée entièrement (NDLR : quand par exemple l’un des deux membres du foyer ne travaille pas – mais étudie la Tora), ce coefficient de non-utilisation réduira leur total de points. Les critères stricts ont créé un mécanisme qui permettrait l’éligibilité des familles avec enfants, mais avec la nouvelle section, il deviendrait difficile à réaliser pour les familles orthodoxes où les pères ne travaillent pas ou uniquement à temps partiel.

LIRE  Cheikh Ibn Muneer, New York : l’islam sans djihad est comme le miel sans sa douceur

Le ministère des Finances souhaite également abaisser le prix maximum d’un appartement à acheter avec un prêt à 2 millions de shekels. Le mécanisme d’éligibilité s’adressant principalement aux familles avec enfants, le durcissement des conditions les laissera dans un appartement plus petit, notamment dans les zones de demande où elles ne pourront pas obtenir des appartements de plus de 3-4 pièces à ce prix, lorsque le prêt devient moins attractif.

Comme on le sait, la méthode d’éligibilité pour recevoir des prêts hypothécaires à intérêt bonifié fonctionne selon une méthode de notation, similaire à d’autres services sociaux en Israël, et nécessite de ne pas être propriétaire d’un appartement et de respecter un seuil minimum de 599 points, le montant du prêt hypothécaire qu’il devra recevoir avec 600 points d’éligibilité sera de 50 000 shekels. Si ce chiffre augmente, les personnes éligibles peuvent recevoir un prêt hypothécaire subventionné pouvant aller jusqu’à un quart de million de shekels. Dans sa composition, le prêt d’éligibilité s’apparente à une filière fixe liée à des conditions préférentielles et est accordé à un taux d’intérêt de 3 % ou 5,0 % inférieur au taux d’intérêt minimum de l’économie.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire