Valls met les points sur les i avec les médias : “Soral n’est pas un polémiste mais un néonazi”

0
345

L’ancien Premier ministre Manuel Valls a dénoncé jeudi le qualificatif de polémiste ou d’écrivain donné par les médias français et l’AFP à l’antijuif professionnel Alain Soral.

“Non..pas un polémiste… les mots ont leur importance. Disons simplement la réalité : le néo-nazi Alain Soral, compagnon et complice de l’antisémite Dieudonné, a été interpellé et placé en garde à vue à Paris”, a-t-il écrit sur Twitter.

Alain Soral a été interpellé mardi après-midi à Paris par les policiers de la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP).

Il a été placé en garde à vue pour “provocation à commettre un crime ou délit portant atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation”, selon Le Parisien. Sa garde à vue pourrait se prolonger jusqu’à jeudi. Il pourrait ensuite être déféré devant le parquet de Paris.

Alain Soral avait été condamné en janvier 2019 à un an de prison ferme par le tribunal correctionnel de Bobigny. Il avait été jugé coupable d’injure raciale, provocation et incitation à la haine raciale au sujet de propos tenus contre une procureure sur son site Egalité et réconciliation. Quelques mois plus tard, l’essayiste avait de nouveau été condamné par le tribunal correctionnel de Paris cette fois, à un an de prison ferme assorti d’un mandat d’arrêt, pour contestation de l’existence de la Shoah. Il avait aussi été condamné en décembre 2018 pour diffamation. À chaque fois, il avait fait appel, échappant ainsi à la prison.

LIRE  Si l’on disposait de toutes les informations...

En l’absence de mandat d’arrêt ou de dépôt, les appels d’Alain Soral suspendent en effet l’exécution de ses peines d’emprisonnement. Dans l’hypothèse où elles seraient confirmées en appel et ses pourvois en cassation rejetés, il pourrait théoriquement aller en prison.

La rédaction Le Monde Juif .info

Aucun commentaires

Laisser un commentaire