Vers une révolution en Israël ?

0
120

Un sondage d’opinion particulièrement surprenant vient de voir le jour. D’après Direct Polls, Naftali Bennett est considéré même au sein des électeurs de gauche comme la personne qui peut sauver le pays de la crise de corona, tant sur le plan sanitaire qu’économique | La plupart du public blâme Netanyahou pour ne pas avoir su contrer la deuxième vague du virus, mais un bon nombre de personnes savent reprocher au public lui-même d’avoir manqué de respect face aux directives.

Be’hadré ‘Harédim

Alors, qui porte la responsabilité centrale de l’épidémie de la deuxième vague?

Une majorité de 50% considère le Premier ministre Benjamin Netanyahou comme le coupable. Le deuxième coupable de la détérioration de la situation est tout aussi incroyable : 41% des Israéliens dénoncent « le grand public qui ne respecte pas les directives ».

Sur le plan de la crise économique, 58% des citoyens considèrent Netanyahou comme « ne menant pas des décisions de compensation adéquates pour les secteurs et les personnes affectés ». La responsabilité de la détérioration économique (34%) est « le fait des fonctionnaires du Trésor et l’administration fiscale qui retardent les paiements effectués par le gouvernement ». Seulement 9% attribuent la responsabilité aux autres parties.

Avant une autre conférence de presse de Netanyahou ce soir – quand, dans l’air, à juste titre ou non, un sentiment de perte de direction et de contrôle, les participants à l’enquête ont été invités à exprimer ce qui est le facteur le plus approprié à l’heure actuelle pour sauver Israël de la crise de Corona et de l’incertitude économique.

LIRE  J-2: Les partis orthodoxes prêts à discuter avec Liberman?

Pour la première fois dans l’histoire des sondages de Direct Polls, depuis que le Corona a fait irruption dans nos vies, Naftali Bennett – un simple député de la Knesset – bénéficie d’un écart considérable sur tous les autres partis avec 34% et dépasse même le Premier ministre Netanyahou, qui n’obtient que 24%.

Le président de l’opposition, Yair Lapid, les suit avec 12%, tandis que Benny Gantz, le premier ministre remplaçant qui n’entre au gouvernement d’unité que pour lutter contre la crise de Corona, ne reçoit que 9%.

Il convient de noter dans ce contexte que Naphtali Bennett a réussi à se positionner ces dernières semaines comme la seule figure du système politique qui a obtenu un soutien important de la droite (42%) et du centre gauche (24%. Pas moins), et c’est peut-être le cas en ce qui concerne les finances et la santé des Israéliens.

L’enquête a également vérifié quels ministres avaient la cote. Les nouveaux et jeunes ministres – Itzik Shmuli et Yoaz Handel – reçoivent des scores élevés, le ministre des Communications Yoaz Handel du fait de l’infrastructure Internet et le ministre des Affaires Sociales Itzik Shmuli par rapport au troisième âge. Israël Katz au Trésor et Regev Miri dans les transports – sont très loin d’arriver à de tels résultats.

Tout ceci signifie-t-il que l’avenir peut être marqué par de très profonds changements ? Difficile à savoir, mais intéressant.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire