Yaïr Lapid est désormais partisan pour de nouvelles élections

Yaïr Lapid est désormais partisan pour de nouvelles élections

1
45

Après avoir déclaré son opposition formelle de retourner aux urnes, Yaïr Lapid, président de Yesh Atid, soutiendrait la promotion d’une loi pour dissoudre la Knesseth s’il ne parvenait pas à former son gouvernement du changement.

En effet, dans 9 jours, le mandat de 28 jours du président de l’Etat, pour constituer un gouvernement, expirera. Lapid travaille déjà d’arrache pieds sur la promotion d’une loi de dissolution de la Knesset afin d’empêcher, coûte que coûte, le transfert du mandat à la Knesset qui ne peut que profiter à la droite, et d’autant plus que son parti serait en hausse de 4 mandats supplémentaires d’après les derniers sondages. Bien que Bennett ait dit aujourd’hui à un membre de sa faction que le gouvernement du changement n’était pas à l’ordre du jour, il n’a pas fermé pour autant la porte à cette possibilité. Cependant, le Likoud a adopté une nouvelle proposition à Yamina, le parti de Bennett, dans laquelle Ayelet Shaked ne sera pas promue au parti.

La Knesset sera-t-elle dissoute pour empêcher Netanyahou d’essayer de former un gouvernement? Le Président de Yesh Atid, le député Yaïr Lapid, qui détient actuellement le mandat de former le gouvernement et qui a 9 jours de plus pour la tâche, fait la promotion d’un projet de loi visant à dissoudre la 24e Knesset ‒ dans le but d’empêcher le transfert à la Knesset pour 21 jours, au cours desquels les efforts seront renouvelés pour mettre sur pieds un gouvernement de droite, c’est ce qui  a été rapporté tard ce soir (lundi).

Lapid soutient la promotion du projet de loi par l’intermédiaire du député Issawi Farage du Méretz, qui doit la soumettre. Lapid a l’intention de faire avancer la proposition s’il ne parvient pas à former son gouvernement de changement, après que le président de Yamina, Naftali Bennett, se soit retiré du bloc il y a environ deux semaines, avec le début de l’opération Gardien des murailles pour tenter de former un gouvernement de droite dirigé par lui.

LIRE  Drame durant les vacances - en France !

Les émissaires de Lapid se sont même approchés des supporters de Netanyahou pour leur proposer de soutenir une proposition de dissolution de la Knesseth ‒ au motif  qu’il serait possible de choisir une cible plus pratique pour les élections des deux partis, mais le Likoud n’a pas l’intention de la soutenir, il est en faveur d’essayer de former un gouvernement.

Bien que Naftali Bennett ait dit aux membres de sa faction aujourd’hui que le projet d’un gouvernement de changement avait été abandonné, il n’a pas encore exclu la possibilité qu’il servirait éventuellement dans un gouvernement conjoint avec Lapid, d’autant plus que les différents mouvements pour former un gouvernement de droite ces jours-ci semblent futiles.

La nouvelle proposition pour Bennett: plus de délégués Yamina intégrés au sein du Likoud à des positions éligibles, mais sans Ayelet Shaked.

 Pendant ce temps, les contacts entre le Likoud et Yamina se poursuivent ‒  Bennett et ses supporters ont reçu une nouvelle plus généreuse encore, selon laquelle ils recevraient 7 intégrations dans la liste des candidats du Likoud ‒ au lieu de 6 ‒ comme nous l’avons rapporté, mais avec la condition qu’ils rejoignent le Likoud sans Ayelet Shaked, compte tenu que celle-ci aurait dit que le couple Netanyahou est « comme des dictateurs ».

Les deux parties nient cela, et le Likoud dit qu’il est insensé de demander à Bennett de venir à la table des négociations sans Shaked, car ils ont besoin de chaque délégué de Yamina..

JForum ‒ N12-mako.il.news

 

1 Commentaire

  1. Tous ces gauchistes, ils retournent leurs vestes, comme si de rien n’était, voilà le nouveau premier ministre, que D’nous en préserve !

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro
0
    0
    Panier
    Votre panier est videAu shop