Amsalem contre la reprise du procès de Netanyahou : « Une honte sans précédent »

0
183

Le ministre Dodi Amsalem a attaqué la décision de reprendre les auditions des preuves dans le procès de Netanyahou et a affirmé qu’il s’agissait d’une honte sans précédent. La semaine dernière, il a été décidé de reprendre le travail dans les tribunaux selon un format normal.

Be’hadré ‘Harédim – Avihai ‘Haver

Le ministre de la Coopération régionale et ministre de la Justice, Dodi Amsalem, a attaqué aujourd’hui (dimanche) la décision de reprendre le procès du Premier ministre Benyamin Netanyahou et a affirmé qu’il s’agissait d’une honte sans pareille.

Amsalem a écrit : « La guerre, les personnes enlevées, celles évacuées, l’économie, non, non… Ce qui est le plus important maintenant, c’est de reprendre le procès de Netanyahou et de confronter le Premier ministre israélien à des témoignages infondés et à des bagatelles délirantes. Oui, oui, vous lisez bien cela. c’est vrai – impossible de tolérer le moindre retard. Une honte sans pareil ! »

Il convient de noter que la semaine dernière, il a été décidé de reprendre le travail dans les tribunaux selon un format normal et, entre autres, à partir de demain (lundi), les audiences des preuves dans l’affaire Netanyahou se poursuivront. Les discussions reprendront là où elles se sont arrêtées.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire