Après avoir appelé à la mobilisation des orthodoxes, Smotrich s’adresse au chef d’état-major : « Ne vous mêlez pas, c’est une question politique »

0
65

Après s’être précédemment exprimé contre le fait que les orthodoxes ne servent pas dans l’armée israélienne, le ministre des Finances Bezalel Smotrich a attaqué hier soir le chef d’état-major pour ses appels au recrutement des ‘Harédim. Herzi lui répondit : « Je n’interviens pas, mais je travaille pour encourager le recrutement des orthodoxes. L’armée israélienne en a besoin »

JDN

Après avoir été un partenaire actif dans la campagne orchestrée de recrutement des orthodoxes, le ministre des Finances Bezalel Smotrich a sévèrement critiqué le chef de cabinet hier soir lors de la réunion du Cabinet politique et de sécurité concernant ses déclarations sur la question. Les citations complètes ont été fournies par Yaron Avraham dans News 12.

Ministre Bezalel Smotrich : « Vous êtes le chef d’état-major qui diffuse des affiches et des films sur les orthodoxes. C’est une question politique et le chef d’état-major n’est pas censé en parler. Je pense que la déclaration du chef d’état-major n’est pas à sa place. »

Le chef d’état-major Herzi Halevi : « Vous avez demandé à Tsahal de recruter des orthodoxes maintenant. Prenez vos responsabilités – je sais que c’est un mot inhabituel ici. En attendant, je continue de recruter dans tous les coins de la société israélienne. L’armée israélienne a besoin de personnel supplémentaire.

Ministre Bezalel Smotrich : « Vous vous ingérez dans une question politique. »

Le chef d’état-major Herzi Halevi : « Vous avez tort et vous induisez en erreur. Je n’interviens pas – mais j’œuvre pour encourager le recrutement des orthodoxes. L’armée israélienne en a besoin à des fins de sécurité.

Le bureau du ministre Smotrich a répondu à ces arguments : « Le ministre ne fuit pas les discussions du cabinet, il éprouve un profond mépris pour ceux qui fuient de manière tendance et fausse du cabinet semaine après semaine ».

Un porte-parole de Tsahal a répondu : « Nous ne faisons pas référence à ce qui est dit lors de discussions à huis clos. »

Il y a environ quatre mois, Smotrich a parlé du recrutement des orthodoxes et a déclaré : « J’ai un grand amour pour le public orthodoxe, j’admire leur dévouement à la Tora, les familles avec de nombreux enfants, mais cela doit changer. Cette réalité selon laquelle ils ne servent pas dans l’armée ne peut pas continuer, je pense que c’est clair pour eux aussi. »

Il a également ajouté que « cela part d’un lieu interne de partenariat et de responsabilité pour faire partie des processus de renaissance et de renouveau que nous voyons dans cette génération. Ce n’est pas pour rien que rabbi Zvi Yehuda a qualifié cela de « gens justes qui ne croient pas », c’est une sorte de contrainte aveugle envers le Seigneur du monde ».

Il a ensuite abordé la question de l’égalité face au fardeau et a affirmé que la non-mobilisation des orthodoxes était scandaleuse. « Ce n’est pas que l’égalité dans le joug soit accablée, c’est un grand privilège de participer à cette mitsva d' »aider Israël dans les moments difficiles », le procès israélien a raison, c’est scandaleux ».

Aucun commentaire

Laisser un commentaire