Encore une succursale d’Angel qui ferme en fin de mois !

0
232

À la fin du mois, une succursale de la boulangerie de Jérusalem dans le quartier orthodoxe de Ramat Shelomo devrait fermer. Les responsables de l’entreprise ont affirmé que la succursale était censée être fermée avant même les récents événements. On ne peut que rester surpris par l’acharnement dont cette compagnie fait preuve, risquant de finir par déposer bilan, plutôt que de présenter simplement ses excuses d’avoir heurté le dirigeant du public orthodoxe, afin de regagner la confiance de cette partie du peuple…

JDN – Meïr Gilboa

Malgré les tentatives d’Angel de dépeindre une réalité alternative dans laquelle l’entreprise ne serait pas lésée par le boycott des consommateurs par le public orthodoxe, ce soir (dimanche), Mynet Jerusalem rapporte que la succursale du quartier orthodoxe de Ramat Shelomo fermera à la fin du mois. Un responsable de l’entreprise a affirmé que la succursale en question était censée être fermée de toute façon.

La succursale opère actuellement dans un petit centre commercial au 44, rue Chazon Ish, dans ce quartier du nord de la ville. Jusqu’à présent aucune annonce officielle n’a été faite, mais sur place nous avons déjà informé les quelques clients qui fréquentent encore le lieu que la direction de l’entreprise a décidé de fermer la succursale.

Il a également été rapporté dans Mynet Jerusalem que si aucune solution n’est trouvée pour mettre fin au boycott, Angel sera bientôt contraint de fermer davantage de magasins situés dans des zones nettement orthodoxes tels que ceux du quartier de Bait Vagan (où Angel a vu le jour…).

La semaine dernière, nous avons signalé que deux succursales de la boulangerie de Bnei Brak subissaient des changements spectaculaires à la suite du boycott orthodoxe : les succursales franchisées de la rue ‘Hazon Ish dans la ville et la succursale Angel de la rue Bari ont adopté un nouveau nom. De plus, le franchisé d’Angel à Ashdod a également supprimé son rattachement à Angel et a pris une nouvelle identité.

Pour rappel, l’ancien membre de la Knesset Amar Bar Lev (7e génération du Magen Avraham – Wikipédia !), qui n’a été nommé que récemment président du conseil d’administration de la boulangerie d’Angel, a participé la semaine dernière à la manifestation « Egalité dans le fardeau » devant le domicile du chef de la Yechiva de Ponievezh, rav Edelstein à Bené Brak. Cette décision a suscité une grande colère parmi de nombreuses personnes et a pris de l’ampleur, une initiative de boycott de la boulangerie a été prise et des affiches dans la ville de Bené Brak appelant les habitants à ne pas acheter ses produits ont été affichées.

« Qu’on ne nous raconte pas d’histoires, le boycott orthodoxe n’échouera pas »

Aharon Haimov, le franchisé d’Angel de Bari Street à Bené Brak qui a quitté la boulangerie Angel la semaine dernière et a changé son nom en ‘Bari Bakery’ ce matin (dimanche) s’est entretenu avec Avi Ratzon sur radio Gali Israel et a déclaré que grâce au changement il fait que sa boutique était pleine à la veille de la fête de Chavou’oth.

« Si nous étions encore avec Angel – à la veille d’un jour férié, vous verriez un autre magasin Angel vide chez moi. D’ merci, j’avais un magasin plein à la veille de ce jour férié, les gens viennent encourager et soutenir. Ne soyons pas de ceux qui racontent des histoires, que le boycott orthodoxe n’échouera pas. »

« La veille des fêtes a été formidable grâce au changement de nom. Les gens sont venus et ont soutenu. Le magasin était plein. C’était spécial », a-t-il déclaré.

Selon lui, « beaucoup de gens viennent soutenir, les gens viennent soutenir, car après tout c’est pour remplacer une marque par un nom privé et les gens viennent soutenir et tous ceux qui sont partis à cause du boycott sont de retour ».

« Le plus important est de détenir quelques Avrékhim de plus s’il continue à être élevé comme ça », fait-il référence au succès après le changement de nom. « Tous les produits pour le moment ne sont pas Angel et les gens sont venus et ont vu que les produits étaient de haute qualité et d’un excellent niveau. »

Enfin, il dit : « Le plus important, c’est qu’ils ne disent pas sur Ynet et tous ces endroits qu’ils prétendent que le boycott ‘harédi a échoué. Le boycott ‘harédi n’a pas échoué et il existe toujours jusqu’à ce qu’ils s’excusent. »

La grand posesk et membre du conseil de la Tora, le rav Zilberstein, a évoqué pour la première fois le boycott orthodoxe des produits d’Angel, et a déclaré que bien qu’il n’y ait pas eu d’ordre de boycott des dignitaires israéliens, le public a estimé qu’il était impossible de garder le silence pour le l’honneur de la Tora, et donc la protestation était appropriée.

De plus, dans un document vidéo qui a attiré l’attention, rav Gabriel Yosef Levy, chef de la Yechiva Be’er HaTora (Gil), fait référence au boycott, disant que l’on doit arrêter d’acheter chez Angel.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire