Il a prié à la Mecque pour que le Hamas gagne – et est mort d’un arrêt cardiaque

0
199

Un résident jordanien a prié à La Mecque en Arabie saoudite pour qu’Israël soit vaincu et que le Hamas gagne et est décédé d’un arrêt cardiaque. Le ministère jordanien des Affaires étrangères a annoncé qu’au moins six citoyens jordaniens qui se trouvaient en Arabie Saoudite pour la fête musulmane sont décédés Chabbath des suites d’un coup de chaleur.

Be’hadré ‘Harédim – Israël Lefkowitz

Les médias arabes rapportent que Tarek al-Bustanji, un résident jordanien, a prié à La Mecque en Arabie saoudite et a demandé sur les réseaux sociaux de prier pour la défaite d’Israël et la victoire du Hamas, après quoi il est décédé d’un arrêt cardiaque. Les surfeurs arabes ont diffusé la photo de l’homme après sa mort.

Le ministère jordanien des Affaires étrangères a annoncé qu’au moins six citoyens jordaniens qui se trouvaient en Arabie Saoudite pour la fête musulmane sont décédés samedi des suites d’un coup de chaleur.

Plus de 1,5 million de pèlerins du monde entier sont déjà arrivés à La Mecque et dans ses environs pour le Hajj musulman, les autorités s’attendent à ce que ce nombre dépasse les 2 millions cette année.

Les Palestiniens de Gaza n’ont pas pu se rendre à La Mecque cette année en raison de la fermeture du passage de Rafah en mai dernier, lorsqu’Israël a étendu son offensive terrestre dans la ville de Rafah, au sud de Gaza, à la frontière avec l’Égypte.

« Nous prions pour les musulmans et notre peuple, pour le monde musulman tout entier, en particulier pour le peuple palestinien », a déclaré Muhammad Rafiq, un pèlerin indien, à l’Associated Press, alors qu’il se rendait en Arabie saoudite.

Les autorités saoudiennes craignaient apparemment des manifestations ou des appels contre la guerre lors du pèlerinage du Hajj. Ils ont déclaré qu’ils ne toléreraient pas la « politisation du pèlerinage ».

Mais Roy Kays a rapporté ici que des scènes inhabituelles ont été vues pendant le Hajj à La Mecque en Arabie Saoudite, des pèlerins iraniens criant à mort aux États-Unis et à Israël. Ce spectacle est inhabituel puisque les Saoudiens sont très stricts dans le contexte de l’utilisation du Hajj pour crier des slogans politiques, dans ce cas-ci moins.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire