Kassif, député attaché au parti musulman de la Knesset, déclare que les Juifs ne devraient pas prier au Kotel…

0
122

Le député Ofer Kassif a attaqué la marche des drapeaux aujourd’hui dans la capitale : « La police n’a pas donné l’autorisation, et à juste titre – ils devraient l’empêcher physiquement et ne pas laisser les gens défiler. » Il a ajouté que « tant qu’il y aura occupation, les Juifs ne devraient pas prier au Mur Occidental. »

Après que des militants de droite ont annoncé qu’ils n’avaient pas l’intention de renoncer à la marche des drapeaux autour des murs de la vieille ville de Jérusalem, le député Ofer Kassif a déclaré lors d’une conversation avec Anat Davidov et Gideon Oko sur 103fm, que « tant qu’il y aura une occupation, les Juifs ne devraient pas prier au Mur des Lamentations ».

Il a déclaré : « Lorsque nous assistons à un événement de ce genre, ce n’est pas pour défier, mais pour exprimer notre sympathie à un peuple occupé qui souffre de persécutions quotidiennes, de la part des forces fascistes. Le but de la marche est de montrer qui est le patron, la police n’a pas donc pas donné l’autorisation et à juste titre. Et ne laissez pas les gens défiler. Ces gens sont des criminels parce qu’ils sont racistes et occupants. Les vrais propriétaires des lieux, ce sont les Palestiniens, c’est un territoire occupé. Ils vivent dans un territoire occupé. Moi et mes amis sommes contre la violence, mais pensons que la principale violence est l’occupation. La question est de savoir comment parvenir à un juste compromis afin que nous tous, les deux nations, nous puissions vivre une vie normale et progressive ici – Israéliens et Palestiniens. »

Lorsqu’on lui a demandé si les Juifs pouvaient prier au Mur Occidental, le membre de la Knesset Kassif a répondu que « tant que la situation est préoccupante – pour moi, c’est illégitime. Le Mur Occidental est un territoire occupé, point final.  »

À l’appel du député Ayman Odeh que les Arabes israéliens ne s’enrôlent pas dans l’armée israélienne, il a déclaré : « Nous devons être précis dans notre déclaration – il avait l’intention de ne pas s’enrôler dans les forces d’occupation. J’ai moi-même refusé de servir dans les territoires occupés et j’ai été en prison. Ce que mon ami Ayman a dit et nous sommes tous d’accord avec lui, c’est qu’il n’est pas nécessaire de servir l’occupation. Quand il s’agit de la guerre contre le crime ou de la police de la circulation, personne ne s’oppose. »

Aucun commentaire

Laisser un commentaire