La version égyptienne : le policier a tiré sur des contrebandiers

0
85

Tandis que certains recherchent en Egypte des clarifications concernant les circonstances de la fusillade du tireur qui a assassiné des soldats de Tsahal à la frontière égyptienne, dans les réseaux sociaux du monde arabe, il y a ceux qui le considèrent comme un « héros »…

Be’hadré ‘Harédim

La version égyptienne de l’histoire du meurtre de trois soldats de Tsahal par un policier égyptien (Chabbath) est que les Égyptiens tentent d’innocenter l’homme de sécurité égyptien qui a mené l’attaque, et ne l’appellent pas « un terroriste ». « L’Egypte a envoyé ses condoléances aux familles des tués, mais sur les réseaux sociaux dans le monde arabe, il y a ceux qui le considèrent comme un «héros», a rapporté Roy Case dans «News».

Roy Case a également rapporté que selon le rédacteur en chef du journal Al-Ahram, Israël sait que le gouvernement égyptien ne veut pas affronter Israël. Il se concentre sur les problèmes internes et les problèmes économiques. Cela peut avoir été une réponse de colère de la part du policier sur les violations israéliennes contre les Palestiniens.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire