L’allumage des bougies de ‘Hanoucca pour des soldats sur le front ?

0
411

Le rav Yits’hak Zilberstein a traité hier dans son cours hebdomadaire de tous les lundis soir, dans la synagogue « centrale » de Ramat El’hanan, la question suivante : « Quelqu’un est venu de l’armée et a posé une question, j’ai dit : « Bénis toi ». Ce jeune soldat est à Gaza et n’a pas d’huile pour allumer une bougie de Hanoukka, et il demandait s’il pouvait prendre de l’huile du réservoir du tank et l’allumer dans une maison ou une pièce où il dormira, à Gaza ? Je lui ai dit que vous le pouviez sans aucun doute, pourquoi, parce qu’il prend cette huile pour une bougie, et il n’a pas besoin de plus que cela, cela vaut quelques centimes, et l’armée est intéressée à ce que vous ayez le mérite de l’allumage d’une bougie de Hanoukka, bien sûr qu’elle lui fera plaisir… cela ne fait aucun doute, vous pouvez la prendre et l’allumer, et qu’on dise aux militaires que vous le ferez et que cela vous sera bénéfique et tout le monde. »

Dans la foulée, le rav a continué par la question d’allumer des bougies de Hanoukka à l’entrée du char, lorsqu’il s’agit de soldats qui restent toute la nuit dans le char et y mangent et y dorment. Il a rapporté que son beau-père rav Elyachiv zatzal a statué que les bougies de Hanoukka ne pouvaient pas y être allumées, car un tank n’est pas fait pour s’asseoir et en profiter comme une maison, et en conséquence, il n’est pas possible d’y appliquer la mitsva d’allumer des bougies de Hanoukka.

Après cela, le rav Zilberstein a ajouté, surprenant avec une nouvelle décision halakhique, disant : « La vérité est qu’il me semble que quiconque se trouve à Gaza, alors qu’il ne sait pas où les terroristes vont se faufiler et l’attaquer, est exempté de la mitsva d’allumer les bougies de ‘Hanoukka. Ce n’est pas considéré comme une maison, il y dormira peut-être, mais pas de manière normale et calme. Je pense qu’il n’a pas à allumer ces bougies, seule sa femme à la maison ou un messager chez lui l’allumera pour lui. Il ne peut pas l’allumer là-bas, il est en état de guerre, et il n’a pas la concentration pour l’allumer dans une telle circonstance et est constamment immergé et effrayé par la guerre, chaque instant de séjour là-bas est un danger pour la vie, les terroristes rampent sous terre là-bas, ce sont des animaux maléfiques, à mon humble avis. Une bougie de Hanoukka est faite pour louer l’Eternel ; or quiconque se trouve là-bas pour faire la guerre n’est pas dans un état de remerciement et de louange mais dans un état de danger, demandant grâce pour que lui et ses amis survivent. S’il le veut, il peut allumer sans bénédiction, mais il ne peut pas dire la bénédiction car il se trouve dans un endroit dangereux. »

Le rav a conclu ses propos en disant que nous devons profiter de cette période, c’est une période de miracles, il peut y avoir de nombreux miracles, et comme expliqué dans les décisions, les jours de Hanoukka, il est permis de prier pour que les personnes en besoin de miracles y aient droit, tout comme nos ancêtres ont été bénis à cette époque, ainsi D’ fera des miracles et des prodiges pour nous en ces jours !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire