L’entourage de Netanyahu est pessimiste : « Il faut un miracle pour que la coalition survive »

0
304

« L’opposition et la protestation n’ont pas besoin d’oeuvrer pour faire tomber le gouvernement », a affirmé le responsable de la coalition. « Le gouvernement va tomber à cause de l’extrémisme de deux partis d’extrême droite, et principalement à cause du ministre Itamar Ben Gvir. Il semble que l’homme n’ait pas compris qu’il avait fini la campagne et qu’il était devenu ministre »

JDN

L’entourage de Netanyahu estime que la coalition ne survivra pas longtemps – c’est ce qui a été publié aujourd’hui (jeudi) dans le journal Yedioth A’haronoth. « Le gouvernement va s’effondrer à cause de l’extrémisme de Ben Gvir et de Smotrich », a déclaré un haut responsable de la coalition. « Nous avons besoin d’un miracle pour que cette coalition survive jusqu’à la fin de la conférence d’hiver de la Knesset. »

« L’opposition et la protestation n’auront aucune part dans cela », a affirmé le responsable de la coalition. « Le gouvernement va tomber à cause de l’extrémisme de deux partis d’extrême droite, et principalement à cause du ministre Itamar Ben Gvir. Il semble que cet homme n’ait pas compris qu’il y a neuf mois, il avait terminé sa campagne et pris ses fonctions de ministre en le gouvernement israélien. »

Une source proche de Netanyahu a critiqué les critiques que le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir et le ministre des Finances Bezalel Smotrich adressent publiquement au gouvernement : « Les deux continuent d’inciter une vaste population de droite, même si le Premier ministre et le ministre de la Défense répodent et précisent la réalité, qui est différente de ce que ces deux ministres présentent. »

Selon lui, « il n’y a pas de réunion gouvernementale au cours de laquelle les ministres d’Otzma Yehudit et du sionisme religieux ne critiquent ou ne critiquent pas le gouvernement. Dans cette réalité, le gouvernement et la coalition auront de grandes difficultés à fonctionner et à continuer de servir jusqu’à la fin du le terme. »

Aucun commentaire

Laisser un commentaire