Qatar : « Nous avons transmis la réponse du Hamas à Israël », source politique israélienne : « En fait, ils disent non à l’accord »

0
90

Les négociations concernant l’accord d’otages avec le Hamas sont dans une phase plus avancée : le Hamas a transmis sa réponse au Qatar, Israël, qui a été mis à jour avec les détails, déclare en réponse qu’en fait le Hamas répond négativement à la proposition qui lui a été transmise, et qu’il n’y a pas de changement dans ses positions dans lesquelles il exige un arrêt complet de la guerre.

JDN

Le Premier ministre du Qatar a annoncé ce soir qu’il avait transmis à Israël la réponse du Hamas concernant l’accord pour les otages qui leur avait été proposé par Israël à travers la médiation du Qatar et de l’Egypte.

En Israël, ils ont commenté le rapport et déclaré que le Hamas, dans sa réponse, avait dit un « non » absolu à l’offre qu’il avait reçue, et qu’il n’y avait pas de changement notable dans les positions qu’il présente comme une demande d’accord.

Dans le communiqué du Hamas publié ce soir, il est indiqué que les conditions exigées sont, entre autres, 1. Un engagement à arrêter complètement la guerre. 2. Une promesse d’introduire une aide humanitaire accrue dans la bande de Gaza sans inspection (« levée du siège de Gaza »). 3. Une aide à la reconstruction des ruines de Gaza. 4. Accord d’échange de prisonniers et libération massive de terroristes.

Le Hamas a reconnu dans son message à l’Egypte et au Qatar qu’ils participaient aux efforts de médiation avec « l’occupation » – comme ils disent et il a en même temps exprimé son optimisme quant à la possibilité de progrès dans l’accord.

Les médias arabes ont rapporté ce soir que le Hamas avait déclaré que « les consultations concernant les grandes lignes de l’accord à Paris ont conduit à l’introduction d’amendements visant à établir des calendriers clairs. Les amendements concernent le cessez-le-feu, la réhabilitation, le retour des déplacés » et la fourniture d’un abri d’urgence, le retrait des blessés de Gaza et la levée du blocus. Les médiateurs ont traité la réponse de l’organisation avec positivité et compréhension.

Au nom du président Biden, il a été rapporté à propos des propos du Hamas : « Il y a eu peu de progrès sur la question des personnes enlevées. Le Hamas a soumis une réponse à la proposition, mais il semble que cette réponse soit un peu excessive. »

Aucun commentaire

Laisser un commentaire