« Téhéran, avant » : le tweet du « Mossad israélien » qui a rendu fou les Iraniens

0
469

Il y a eu un grand tollé ces dernières heures sur les chaînes iraniennes et celles du Hezbollah à la suite d’un tweet d’un utilisateur de Twitter nommé « Le Mossad » dans lequel était jointe une photo de la capitale iranienne, Téhéran, accompagnée de la légende : « Téhéran », avant » • En Iran, ils pensaient qu’il s’agissait en réalité du Mossad – et se sont alarmés face à cette « menace ».

JDN – Elhanan Tolédano

Il y a eu un grand tollé ces dernières heures sur les chaînes iraniennes et du Hezbollah à la suite d’un tweet d’un utilisateur de Twitter nommé « Le Mossad » dans lequel était jointe une photo de la capitale iranienne, Téhéran, accompagnée de la légende : « Téhéran, avant », laissant entendre que Téhéran aura bientôt un aspect complètement différent après une attaque israélienne.

En Iran, ils n’ont pas compris qu’il s’agissait d’un hack et pas vraiment d’un tweet du Mossad israélien. De ce fait, une grande panique s’est faite sentir au pays des cèdres et notamment à Téhéran. Le tweet a reçu des centaines de milliers de vues en relativement peu de temps.

Un internaute étranger qui n’a pas compris qu’il s’agissait d’un post parodique et non d’une véritable communication du Mossad a écrit : « Les Gardiens de la révolution vous ont dit merci parce que vous diffusez leur propagande selon laquelle Israël est l’ennemi des citoyens iraniens ! Je me souviens que le Mossad était bien plus intelligent que ça, espèce d’idiot. »

Un autre utilisateur qui n’a pas compris a écrit : « L’Iran revêt pour nous une importance considérable, tout comme la position d’Israël à votre égard. Cependant, nous ne pouvons pas nous rallier à vos opinions ni soutenir les messages suggérant la destruction de l’Iran. L’Iran représente une frontière que nous ne devons pas franchir. »

« Malgré le soutien dont le peuple iranien a fait preuve envers Israël et son désir d’être considéré comme séparé du régime au pouvoir, franchement, c’était stupide de votre part de publier ceci », a commenté un autre utilisateur.

Le tweet a été publié sur les chaînes Telegram du Hezbollah et de l’Iran, encore une fois étant entendu qu’il s’agissait d’un tweet officiel du Mossad israélien et traité comme une menace dramatique de la part d’Israël officiel envers l’Iran – et cela a créé une grande panique parmi les Iraniens.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire