« Tout ira bien » – Quelques heures avant l’accident – le rav a dit : « Il y avait un Persan qui voulait pendre un Juif et à la fin ils l’ont pendu »

0
504

Ce sont les mots que le rav Neventsal a employés face à ses étudiants lors de son cours hebdomadaire Motsaé Chabbath à son domicile – quelques heures avant l’écrasement de l’hélicoptère du président iranien : « Avec l’aide de D’, tout ira bien »…

Kikar haChabbath – Hanni Breitkopf

Motsaé Chabbat dernier, à la fin du cours hebdomadaire du doyen des rabbanim, le rav Avigdor Neventsal, qui se tient chez lui pour un nombre limité de ses élèves, un des élèves s’est approché de lui et lui a demandé de prier pour le jeune Juif d’Iran, Ervin Nathaniel ben Ziona (Kaharmani) qui a été condamné à être exécuté.

Le rav, ainsi qu’en a témoigné un membre de la famille qui était présent, répondit à l’étonnement des personnes présentes et dit : « Ce n’est pas la première fois que les Perses tentent de pendre un Juif et à la fin leur chef a été pendu. » Il a ajouté : « Avec l’aide de D’, tout ira bien. »

Quelques heures plus tard, l’hélicoptère du président iranien Ibrahim Raïssi s’est écrasé et après de longues heures de recherche, son corps calciné a été retrouvé parmi l’épave de l’hélicoptère, aux côtés du corps du ministre iranien des Affaires étrangères et des autres passagers de l’hélicoptère.

A noter que l’exécution de la peine de Nathaniel Kahrmani a été reportée à dans quelques semaines et que le public est appelé à continuer de prier pour la sortie des ténèbres dans la lumière du jeune homme Ervin Nathaniel Ben Ziona, dont la vie est réellement en danger.

La communauté juive d’Iran continue d’essayer de demander à la famille du jeune musulman qui a été accidentellement tué par Nathaniel selon le tribunal iranien, de la convaincre d’accepter une rançon pour lui, conformément à la loi iranienne basée sur les lois de la charia islamique, éviterait la mise à mort du coupable.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire