Un commandant de la force Radwan et le fils du président de la faction Hezbollah au parlement ont été tués dans une attaque israélienne

0
102

Hassan Nasrallah continue de compter les cadavres des terroristes éliminés : le Hezbollah a confirmé que cinq des membres de l’organisation ont été éliminés, dont Abbas Mohammed Raed, le fils de Mohammed Raed, président de la faction Hezbollah au parlement libanais, ainsi que Khalil Jawad Shahimi, commandant de la force Radwan.

JDN

Le Hezbollah a confirmé aujourd’hui (jeudi) que le fils du président de la faction du Hezbollah au Parlement, Abbas Muhammad Raed, a été tué dans une attaque israélienne dans le village de Beit Yahon, au sud du Liban. Outre lui, quatre autres terroristes ont été tués dans l’attaque.

En outre, à propos de l’une des personnes tuées, Khalil Javad Shahimi, le site d’information libanais « Sot Beirut International », qui n’est pas considéré comme affilié au Hezbollah, a déclaré que Shahimi était un commandant de la force Radwan, l’unité d’élite de l’organisation. Dans l’annonce officielle du Hezbollah, il n’est pas précisé qu’il est un commandant et le titre qui lui a été attribué est « combattant du Jihad ».

Dans leur message, les noms des morts étaient écrits : « Khalil Jawad Shahimi, connu sous le nom de Saraj du sud du Liban, Ahmed Hassan Mustafa, connu sous le nom de « Malak Khula » de la ville de Khula au sud du Liban, Muhammad Hassan Ahmed Shari, connu sous le nom de « Malak Khula ». « Karbala » du sud du Liban, Bassam Ali Khanjo, connu sous le nom de « Abu Hussein Thair » de la ville qu’il appelait au sud du Liban – ils sont tous morts sur le chemin de Jérusalem. »

Ce faisant, le nombre de victimes du Hezbollah, selon les rapports de l’organisation, s’est élevé à 84 membres depuis le début de la guerre à la frontière libanaise.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire