20.000 israéliens ont survécu à la mort grâce aux vaccins

0
22

Cela ne servira à rien pour les négateurs des vaccins, mais peut-être cela aidera-t-il les autres à étayer leurs positions…

Un rapport européen révèle l’impact dramatique des vaccins : Israël se classe au troisième rang dans la prévention des décès grâce au vaccin. Sans les vaccins, le nombre de morts aurait grimpé à environ 30 000.

Depuis que les vaccins corona ont commencé en Israël, au moins 20 000 Israéliens ont survécu aux décès, et sans les vaccins, le nombre de morts à ce jour aurait pu atteindre 30 000 (y compris les 8 371 victimes corona décédées depuis le début de l’épidémie). C’est ce que publie Ran Reznik dans Israel Today.

Ces données dramatiques émergent d’une analyse de données spéciale menée pour Israel Today par le professeur Itamar Grotto, ancien chef des services de santé publique au ministère de la Santé et directeur général adjoint du ministère. Cette enquête se base sur les conclusions du ECDC, l’un des organismes les plus importants au monde pour la surveillance des maladies et des épidémies. Les chiffres doivent être pris avec prudence, car ils reposent sur les cas des personnes âgées de 60 ans et plus. Il se peut que les résultats pour les plus jeunes soient encore plus impressionnants.

Cette analyse spéciale des données menée par le professeur Grotto pour « Israel Today » révèle : selon les données du ministère de la Santé, depuis le début de la campagne de vaccination le 19 décembre 2020 jusqu’à hier, environ 6,7 millions d’Israéliens ont reçu la première dose du vaccin contre Corona, environ 6 millions ont reçu la deuxième dose, environ 4,4 millions ont reçu la troisième dose et environ 600 000 Israéliens ont déjà reçu la quatrième dose du vaccin. Les données montrent également que le risque qu’un Israélien non vacciné meure du corona est huit fois supérieur à celui d’une personne vaccinée, et que même dans la cinquième vague de l’Omicron, un énorme avantage est maintenu pour les vaccinés, dont le risque de mourir du corona est cinq fois plus faible que ceux qui ne sont pas vaccinés.

LIRE  MK Porush : "L'extrême-gauche propose la nouvelle loi sur la conversion"

« Pas » comme la grippe «  »: le professeur Grotto, expert en santé publique et en épidémiologie et maître de conférences à l’Université Ben Gourion de Be’er Sheva, a déclaré hier à Israel Today : « Les gens regardent ce qui se passe actuellement avec l’omicron, et en concluent qu’il s’agit d’une maladie bénigne « comme la grippe », mais c’est une fausse affirmation car elle ne tient pas compte de l’effet important des vaccins, qui prévient les maladies graves et la mortalité à grande échelle même maintenant face à la vague omicron. »

Selon le professeur Grotto, « Une analyse menée par le Center for Disease Control of Europe (ECDC) et publiée en novembre 2021, a examiné le nombre de décès chez les adultes de plus de 60 ans qui ont évité les vaccinations dans les pays de l’Organisation mondiale de la santé, y compris Israël. En effet, environ 90% des cas de décès concernent les plus de 60 ans. L’étude, qui a été publiée sur le site Internet d’Eurosurveillance, a supposé que les taux de prévention de la mortalité par les vaccins sont de 60% après une dose et de 95% après deux doses. »

En effet, selon le Pr Grotto, « l’étude montre que dans la période comprise entre décembre 2020, début des vaccinations en Israël et à l’étranger, novembre 2021, Israël se classe au troisième rang pour le nombre de décès évités grâce aux vaccinations, et que 15 662 décès ont été évités en Israël durant cette période. Durant cette période, 3 972 personnes de plus de 60 ans sont décédées en Israël, et sans les vaccins, 19 634 personnes seraient mortes en Israël. »

LIRE  «En tant que Juif qui marche dans les rues avec une kippa sur la tête, je me sens plus en sécurité à Moscou qu’à Paris»

Aucun commentaires

Laisser un commentaire