507 diagnostiqués hier, dont la moitié sont des élèves

1
85

Illustration : caricature actuelle (Hamevasser) : « Si le corona ne se développe pas à Bené Brak, dommage d’en parler… »

Autre record depuis mars : le taux vérifié approche les 1% de tous les tests, et on estime que la semaine prochaine leur nombre sera d’environ 1 000 par jour. Ma’ale Adoumim est devenue une ville rouge – et Tel-Aviv n’est plus jaune mais orange. Ce soir : le cabinet du corona discutera des restrictions en cas d’augmentation significative du nombre de patients dans un état critique.

Ynet

La hausse de la morbidité se poursuit: 507 personnes ont reçu un résultat positif pour le corona hier, et d’après les données présentées ce matin (mardi) au ministère de la Santé, le taux vérifié approche déjà de 1% et s’élève à 0,97%. Environ 50% des personnes nouvellement vérifiées sont des élèves du système éducatif – et en raison des infections, près de 50 000 Israéliens sont isolés.

Il y a également eu un changement dans le secteur des villes rouges : après qu’aucune localité n’ait été considérée comme un centre morbide important, Ma’ale Adoumim est devenue rouge après l’épidémie de l’école – et Tel-Aviv, qui était jaune, est désormais définie comme orange. Le ministère estime que la semaine prochaine, il y aura 1 000 corona attestés par jour.

Le ministre de la Santé Nitzan Horowitz devrait présenter ce soir de nouvelles mesures au cabinet du corona pour tenter de lutter contre le scénario d’une augmentation significative du nombre de patients corona, après que le ministère de la Santé a approuvé hier soir la compréhension de Ynet sur la baisse spectaculaire de l’efficacité du vaccin contre le corona, le fixant à seulement 64% de réussite.

LIRE  Le match Abbas-Trump continue

Le ministère a noté qu’à partir d’une analyse épidémiologique réalisée par les services de santé publique, au 6 juin, une baisse de près de 30% de l’efficacité du vaccin a été prouvée, à la fois dans la prévention de l’infection et dans la prévention des maladies symptomatiques. « Cependant », a déclaré le ministère, « l’efficacité du vaccin dans la prévention des hospitalisations et des maladies graves dues au virus corona est estimée à 93% ». Cela signifie qu’actuellement, le nombre de patients dans les services corona augmente à un rythme beaucoup plus lent.

Ce soir, le cabinet du corona se réunira pour la deuxième fois depuis la formation du gouvernement, pour discuter de la propagation de la souche Delta. Le ministre de la Santé et les hauts fonctionnaires de son ministère ont formulé une série de recommandations pour un scénario dans lequel le nombre de patients augmentera de manière significative. Entre autres, il sera proposé d’exiger des tests rapides pour les enfants à l’entrée des grands événements et d’exiger également des tests à l’entrée des établissements gériatriques, et il est recommandé qu’un parent d’un enfant qui est en isolement soit obligés de se mettre eux aussi en isolement. La liste des pays dont les rapatriés doivent être isolés même s’ils ont été vaccinés sera également élargie. Parmi ceux vérifiés cette semaine se trouve également le troisième vacciné en Israël, le directeur de l’hôpital Sheba, le professeur Yitzhak Kreis. L’hôpital a déclaré que l’environnement immédiat de Kreiss avait été testé et s’était révélé négatif pour le virus.

Le bureau a appelé toute personne exposée à des patients – y compris les vaccinés – à se faire tester, surtout si des symptômes apparaissent. « Ce sont des chiffres inquiétants », déclare un haut responsable de l’équipe de soins épidémiques du ministère de la Santé. Hier, le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre de la Santé Horowitz ont eu une discussion sur les vaccins contre le virus avec la participation du chef du Conseil national de sécurité, du projecteur du corona, du directeur général du ministère de la Santé, du chef des services de santé publique et autres professionnels. Le Premier ministre et le ministre de la Santé ont décidé de promouvoir deux études qui apporteront des informations vitales sur la question de l’octroi d’une troisième dose de vaccin.

LIRE  Les propos d’une candidate du Parti vert sur la Shoah et Israël dérangent

Une étude se concentrera sur les patients vaccinés qui ont été vaccinés pour tester son efficacité et son taux de déclin dans différents groupes d’âge et maladies de fond, et une autre étude portera sur l’immunité cellulaire chez les patients vaccinés par des tests sérologiques. Le chef des services de santé publique, le Dr Sharon Elrai Price, dirigera la recherche avec les HMO.

1 Commentaire

  1. Et pourtant, des médicaments existent. Et dire que beaucoup se sont soumis aux restrictions sanitaires et au vaccin expérimental parce qu’ils pensaient que l’obéissance leur permettrait de récupérer plus rapidement leur liberté.
    Sans un réveil de la population, on nous servira à la moindre occasion un nouveau variant. Cette fois-ci, il vient d’Inde, le prochain sera peut-être de Ouagadougou.

Laisser un commentaire