Le rial iranien en chute libre…

0
33

Par Shraga Blum – Iphinfo

La monnaie iranienne – le rial – a atteint un plancher historique face au dollar suite à l’annonce par l’Administration Trump d’une nouvelle tentative d’imposer des sanctions supplémentaires contre l’Iran au Conseil de sécurité de l’Onu. Depuis le retrait des Etats-Unis de l’accord nucléaire signé à Vienne en 2015, la monnaie iranienne a perdu 75% de sa valeur.

Dans un discours agressif à la nation, le président Hassan Rohani a « averti » que « les Etats-Unis subiront un nouveau revers » et a prévenu que « l’Iran ne capitulera pas face aux pressions américaines et réagira de manière très ferme à la brutalité américaine ».

Téhéran a une nouvelle fois reçu un soutien appuyé de la part des trois pays européens signataires de l’accord, la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne, qui ont déclaré communément que toute action américaine visant à rétablir les sanctions de l’Onu « serait illégale » car « les Etats-Unis utiliseraient un dispositif prévu par un accord dont ils se sont retirés ». Belle hypocrisie…

Du côté de Washington, Donald Trump a l’intention d’imposer des sanctions envers tout pays qui violerait le dispositif de sanctions imposées par les Etats-Unis à l’Iran.

N’avant pas peur du ridicule, le ministère iranien des Affaires étrangères a accusé les Etats-Unis de « constituer la menace principale pour la paix et la sécurité mondiales ainsi qu’une menace sans précédent pour l’Onu et le Conseil de sécurité » !

LIRE  Le cabinet Corona : plan de fermeture en trois étapes - Le vote au gouvernement ce dimanche

Aucun commentaires

Laisser un commentaire