Des penditifs à thème juif trouvés à Sobibor

0
73

Trois pendentifs avec la figure de Moché Rabbénu tenant les Tablettes de l’Alliance et Chema’ Israel ont été dévoilés dans le camp de Sobibor en Pologne, 77 ans après la reddition des nazis | Les chercheurs estiment que les pendentifs, trouvés près d’une fosse commune et de l’endroit où se trouvaient les chambres à gaz, ont été fabriqués à la main et provenaient d’Europe de l’Est.

Behadré ‘Harédim – Kobi Uzieli

Trois pendentifs, sur lesquels apparaît la figure de Moché Rabbénu, tenant les Tablettes de l’Alliance, et de l’autre côté le « Chema Israel », ont été mis au jour lors de fouilles archéologiques menées au cours de la dernière décennie au camp d’extermination de Sobibor en Pologne, 77 ans après la capitulation nazie.

Les fouilles ont été menées par l’équipe d’archéologues Wojciech Mazurek de Pologne, Yoram Chaimi de l’Autorité des antiquités d’Israël et Ivar Schute des Pays-Bas, avec l’aide de résidents locaux.

L’aspect des pendentifs, en métal, est différent les uns des autres, et il semble qu’ils aient été peints à la main. Une étude menée l’année dernière a révélé qu’ils étaient originaires d’Europe de l’Est – à Lvov, en Ukraine, en Pologne et en République tchèque.

« Dans cette histoire, le coeur est pincé, et nous ne savons pas grand chose à leur égard », explique Yoram Chaimi, directeur des fouilles à l’Autorité des Antiquités d’Israël. « Nous reconnaissons ici à partir d’un modèle, peut-être une mode qui était courante dans la communauté juive d’Europe de l’Est – des pendentifs d’un côté desquels apparaît un texte juif, et de l’autre côté apparaissent Moché et les Tables de l’Alliance (NDLR : présentés d’une manière qui ne serait pas tellement acceptée de nos jours), mais nous ne savons pas la raison de ce lien particulier avec la communauté juive. Ont-ils été fabriqués par des orfèvres sur commande privée ? Les recherches sont toujours en cours, et nous invitons le public à compléter nos connaissances. »

LIRE  Des milices pro-iraniennes en Syrie ont tenté de lancer des missiles sur Israël

L’un des trois pendentifs a été mis au jour lors de fouilles archéologiques qui ont révélé la hutte où se préparaient les femmes du camp, avant d’entrer dans les chambres à gaz. Des dizaines de bijoux et épingles à cheveux féminins sont tombés sur le sol de la hutte, dont le pendentif. Un autre pendentif, dans lequel des chiffres écrits en latin apparaissent sur les tablettes de l’alliance, a été découvert sur la place du Camp II. Un troisième pendentif, dont seul le côté texte a été conservé, a été découvert près d’une des fosses communes.

Selon Eli Escozido, directeur de l’Autorité des Antiquités d’Israël, « Les découvertes effrayantes, personnelles et humaines nous révèlent le fil qui relie les Juifs à travers les âges – en fait, c’est une corde épaisse vieille de milliers d’années, de prière et de foi. »

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire