Les combats ont repris à Gaza

0
79

Après une semaine, la trêve entre Israël et le Hamas a pris fin ce vendredi matin. Un tir de roquette a été intercepté par l’armée israélienne, avant que les combats ne reprennent.

Par N.B. avec AFP

Vendredi 1er décembre, la trêve entre le Hamas et Israël a pris fin, après des tirs échangés entre la bande de Gaza et l'État hébreux.
Vendredi 1er décembre, la trêve entre le Hamas et Israël a pris fin, après des tirs échangés entre la bande de Gaza et l’État hébreux. © JOHN MACDOUGALL / AFP

Sept jours après le début de la trêve, celle-ci a pris fin ce vendredi 1er décembre. L’armée israélienne a indiqué en début de matinée avoir intercepté un tir de roquette depuis la bande de Gaza, peu avant l’expiration de la trêve avec le Hamas. Le système de défense antiaérienne a « intercepté avec succès un tir depuis la bande de Gaza », a indiqué l’armée israélienne dans un message à la presse, un peu plus d’une heure avant l’échéance de cette trêve potentiellement renouvelable. Tsahal a par la suite annoncé officiellement avoir « repris le combat ».

Dans la foulée, des témoins ont fait part à l’Agence France-Presse de vols intenses d’avions militaires et de drones dans les zones nord-ouest de la ville de Gaza. Un journaliste de l’AFP a ensuite fait part de frappes aériennes et de tirs d’artillerie israéliens sur l’enclave.

Le tir de roquette n’a pas été revendiqué pour l’instant. Contactée par l’AFP, l’armée israélienne a précisé qu’il s’agit du second tir de roquette depuis le début de la trêve le 24 novembre, le premier étant intervenu quelques minutes à peine après cette pause, sans la faire dérailler.

Le sort des otages incertain

La trêve, déjà prolongée deux fois depuis son entrée en vigueur le 24 novembre, a mis fin à sept semaines de bombardements israéliens dévastateurs sur le territoire palestinien assiégé, en représailles à l’attaque sanglante lancée le 7 octobre par le Hamas sur le sol israélien. Elle a également permis la libération de plusieurs dizaines d’otages, en échange de prisonniers palestiniens.

Les terroristes du Hamas ont annoncé à l’AFP, par le biais du porte-parole du ministère de la Santé, que six personnes ont perdu la vie au cours d’un raid israélien sur la ville de Rafah, vendredi 1erdécembre.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire