A Bené Brak, on ferme les synagogues qui ne suivent pas les instructions !

0
114

A Bnei Brak, on ferme les synagogues qui ne se plient pas devant les instructions : « Les festivités sont terminées ! »

La municipalité, en collaboration avec des médecins et des rabbins, a décidé de fermer les institutions religieuses qui ne respectent pas les directives de lutte contre le corona. Le porte-parole de la municipalité: « En raison de la gravité de la situation, il n’y a pas de compromis et nous n’avons aucune patience. » Il y a 1 157 malades actifs à Bené Brak.

Be’hadré ‘Harédim

La municipalité de Bené Brak a fermé jeudi (jeudi) les synagogues qui ne respectent pas les lignes directrices : « Cela fait mal au coeur et fait pleurer, mais pas le choix », a expliqué un porte-parole municipal chargé de la communication avec les habitants de la ville.
Le forum conjoint des rabbanim et des médecins de la ville a décidé de fermer immédiatement deux synagogues et des complexes de Kollel, après avoir constaté des déficiences et le manque d’adhésion aux directives. Au cours des visites des équipes de contrôle de la Commission, qui ont été mises en place hier, des lacunes ont été découvertes au cours des deux derniers jours et à la réception de la situation, la commission a décidé de renvoyer l’affaire au système d’application de la police municipale. En conséquence, la police municipale a fermé Beth Hillel qui se trouve à Viznitz.

La municipalité de Bené Brak a déclaré que « les synagogues et les institutions de la ville seront autorisées à fonctionner uniquement sous réserve de la nomination d’un responsable local du corona, qui veillera à l’observation et l’application de toutes les règles de sécurité et les instructions des rabbins et du personnel médical de la ville ».

LIRE  Des jihadistes français continuaient à toucher des allocations dans les rangs de Daesh

Le porte-parole de la ville, Kivi Hess, a déclaré à Ynet que « des visites sont organisées quotidiennement dans toutes les institutions de la Tora et de la synagogue, de manière visible et de manière discrète, le comité prenant des mesures sans compromis jusqu’à ce qu’un changement décisif des chiffres se produise. Bené Brak a pris la situation en main pour ne pas en arriver à une fermeture totale. La fête est terminée ! »

Les données du ministère de la Santé publiées ce soir montrent que 922 personnes ont reçu un diagnostic positif à minuit en Israël. Selon les données actuelles, il y a eu une augmentation du nombre de patients gravement malades, qui arrive à 122 personnes.
Le nombre de personnes diagnostiquées à 19h00 est supérieur à la moyenne ces derniers temps. À partir de minuit, 17 397 tests ont été effectués et le pourcentage de résultats positifs était de 5,5%, ce qui signifie qu’un sujet sur 18 a reçu une réponse positive.
Depuis le début du mois, 9 424 Israéliens ont reçu un diagnostic positif, plus que tous les mois de juin et presque autant que ceux diagnostiqués en avril avant le confinement général imposé alors. Cela représente en moyenne plus de 1 000 nouveaux patients par jour en juillet. La ville la plus atteinte est Jérusalem, avec 2189 diagnostiqués. Après cela, Tel Aviv avec 1372, Bené Brak avec 1157 et 861 à Ashdod.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire