A quoi mène l’alliance Ganz-Sa’ar ?

0
66

Les sondages sont décevants pour Ganz et Sa’ar : « La question est de savoir si nous réussirons à bloquer Netanyahou et les orthodoxes ». C’est là toute leur question…

« Gantz peut attirer des gens du bloc Netanyahou et il est prêt à coopérer avec presque toutes les extrémités du spectre politique », déclare Zeev Elkin en réponse à des sondages montrant que l’unification des partis n’a aucun effet sur la taille des blocs.

JDN

Les sondages montrent que l’unification entre le parti Ka’hol lavan de Benny Ganz et celui de Gideon Sa’ar n’augmente pas son pouvoir ni ne change la carte des blocs. Le ministre Zeev Elkin a déclaré ce matin (mardi) dans une interview à Keshet 12 que « dans les tests internes que nous avons menés, les premiers sondages ont montré un tel ordre de grandeur : entre 13 et 15 sièges ».

« L’important pour nous n’est pas l’opposition entre entre Ganz et Lapid, mais la question est de savoir si nous réussirons à empêcher Netanyahou, Ben Gvir et les partis orthodoxes d’atteindre 61 et de former la coalition que Netanyahou souhaite. Les premiers sondages après l’unification ne donnent pas à Netanyahou les 61 tant attendus. Il est retombé en dessous de ce point. »

« Le sens de la coalition de Ka’hol Lavan avec Tikva ‘Hadacha est de créer une réelle opportunité de former un large gouvernement d’union qui n’a pas à s’appuyer sur les extrêmes. Que dit Netanyahou dans sa campagne ? C’est soit moi avec 61 députés, ou Lapid avec les partis arabes. Ce nouveau bloc est, pour la première fois, une déclaration faite à Netanyahou : il y a un autre gouvernement, il y a un parti ici qui peut unir les parties. »

LIRE  Israël : l’amour des parents empêche leur fille de se convertir à l’islam

Elkin a précisé : « Nous n’avons pas formé ce bloc pour ramener Netanyahou au pouvoir, au contraire. Nous l’avons formé parce que c’est le premier parti qui peut former un gouvernement dans lequel Netanyahou ne sera pas Premier ministre. Nous avons prouvé cette année qu’on peut nous faire confiance… Nous nous sommes levés non pas pour faire reculer l’État d’Israël, mais pour le faire avancer. »

Interrogé sur la façon dont ils formeraient un gouvernement, Elkin a répondu : « Je ne vais pas entrer dans des calculs précis, mais tout le monde comprend que Benny Gantz peut attirer à la fois des partis du bloc de Netanyahou et des partis de l’autre côté. En fait, il est prêt à coopérer avec presque n’importe quel spectre politique ».

« J’ai quitté le Likoud parce que je suis arrivé à la conclusion que la façon dont Netanyahou avait récemment dirigé le Likoud était impossible, que je ne pouvais pas lui donner un coup de main. J’ai démissionné pour apporter un changement. Les six sièges qui ont apporté un nouvel espoir ont déterminé les résultats des élections, ont empêché Netanyahou d’entrer au gouvernement et ont provoqué un changement. Tout le monde comprend que ce qui déterminera les résultats des élections, c’est le nombre de sièges pour Ka’hol lavan – Tikva ‘hadacha. La répartition des voix entre Lapid et Michaeli ne changera pas les résultats des élections, mais le nombre de sièges pour Ka’hol lavan – Tikva ‘hadacha. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire