Abou Mazen – espion à la solde du KGB ?

0
726

Des documents de provenance russe ont récemment été rendus publics : l’un des éléments intéressants est le fait qu’il en ressort que Abou Mazen n’était pas moins qu’un espion russe, oeuvrant à Damas.
C’est au travers des informations livrées par l’ancien espion russe qui s’est réfugié en Angleterre, Vassili Mitrokhine, et des archives portant son nom qu’il a laissé derrière lui, que cette nouvelle s’est dégagée. Récemment, ces archives ont été ouvertes au public.
Isabelle Dinor et Gid’on Rémez, du Makhon Trumann, sont parvenus à cette conclusion, ainsi que le Aroutz 1 s’en est fait l’écho. D’après cela, Mahmoud Abbas, portant alors le nom de code de Krotov, était un espion à la solde de la Russie. Il semblerait qu’il ait été invité à cela durant la période où il a étudié à l’université de Moscou, et qu’il écrivait un doctorat sur la Shoah – domaine dans lequel il brillera, étant considéré comme révisionniste, et admettant que les sionistes ont collaboré avec les nazis…
Il n’est pas considéré, dans les documents de Mitrokhine, comme source annexe de renseignements, mais comme agent réel et concret. Toutefois, on ignore la nature et la qualité des renseignements fournis.
Ces sources ajoutent un élément intéressant : l’ambassadeur de la Russie à Damas durant les années de service de Abbou Mazen dans cette ville était Nicolas Bogdanov, qui, à présent, est l’envoyé spécial de la Russie pour le Moyen Orient, et œuvre afin d’encourager l’initiative égyptienne de pays dans la région. Les vieux amis se rencontrent à nouveau ? En tout cas, combien le monde est petit…

LIRE  Pourquoi les nazis n'ont pu déchiffrer aucun message soviétique crypté pendant la guerre?

Aucun commentaires

Laisser un commentaire