Accélération de l’Histoire

0
609

Tout se passe comme si les évènements mondiaux actuels convergeaient vers un dévoilement lent mais de moins en moins contestable des fins dernières de l’Humanité. Certes, il reste encore beaucoup d’inconnues à déchiffrer et chacun est libre de juger par lui-même du degré de transcendance et de celui d’immanence où il veut bien placer son regard.
Pour la foi juive, l’Histoire du monde a une direction et un sens. Nous ne sommes pas ballotés dans un monde absurde errant au petit bonheur du hasard et de la nécessité. Le Créateur du ciel et de la terre a laissé sa place à l’homme, en toute liberté, pour accomplir Son monde et faire réussir l’histoire de l’homme selon un contrat moral. La Bible nous raconte comment après les échecs répétés de l’humanité, la stratégie des Patriarches Abraham, Isaac et Jacob mise en œuvre par la suite par Moché, a consisté à constituer à partir d’une famille, un peuple qui acceptera une conduite de moralité venue d’en-haut au Sinaï, et qui, par l’exemple, convaincra l’Humanité entière de reconnaître la royauté divine en vue d’un assainissement moral global.

…Comme on sait, la Chrétienté et l’Islam sont deux civilisations ayant largement puisé  dans les sources juives, chacune à sa manière, et qui en ont adopté certains aspects et trahi certains autres. Mais cette parenté ambigüe leur est insupportable. C’est là la source toujours féconde de leur antisémitisme.

75 ans après, la Shoah, le massacre sélectif de masse d’un tiers du peuple juif en Europe, désorganise la pensée occidentale qui part à vau l’eau. La soi-disant « Mémoire de la Shoa » est devenue par une pseudo-sacralisation des Juifs morts, le point d’orgue de la néantisation des Juifs vivants. L’Etat d’Israël, la concrétisation de l’espérance bimillénaire du peuple juif, par un tour de passe-passe d’une inouïe perversité, concentre sur lui toutes les haines, les jalousies, les calomnies, les mensonges que la Chrétienté et l’Islam ont développés depuis leur émergence, contre les Juifs.

LIRE  Bagdad : une énorme base de drones iraniens pour frapper Israël

L’invention tardive d’un « Peuple Palestinien »(1964), les Arabes installés surtout depuis 1920 au pays d’Israël, n’a pas d’autre objectif qu’une substitution grossière de légitimité par l’adoration d’une identité victimaire fantasmée, en vue de faire l’impasse sur l’assassinat bien réel des Juifs et leurs droits à leur reconnaissance comme peuple souverain dans sa patrie historique.

Ce surprenant déni de la réalité que les Juifs sont un peuple titulaire de droits notamment territoriaux, qui frôle de plus en plus clairement la maladie mentale, est devenu de proche en proche la maladie de l’Europe, incapable de nommer son mal actuel le plus criant, l’invasion de ses territoires par des populations relevant de la civilisation islamique et en dernière analyse, inassimilables. Mais même au cœur d’une crise propre à faire exploser l’Union Européenne, toutes les ruses de la conscience sont mises en œuvre pour nier que ce qui rend les « migrants » difficiles ou impossibles à intégrer c’est précisément leur appartenance à l’Islam. Cette manière d’être homme est, en effet, en même temps une foi et un programme politique. Il n’y a pas d’Islam sans Etat. Et cet Etat, à terme le Khalifat mondial, a vocation à dominer le monde en écrasant les libertés qui sont la plus belle conquête du monde occidental. C’est le délire occidental sur Israël et l’Islam qui bloque le rapprochement ébauché entre certains Etats arabes et Israël. Il faut calmer l’Occident et alors Juifs et Arabes trouveront les voies de la Paix.

Léon ROZENBAUM, SourceIsrael

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire