Accusation contre des terroristes qui projetaient de nuire à Ben Gvir

0
54

Un acte d’accusation a été déposé au tribunal contre trois habitants de Jérusalem, pour complot en vue de commettre des actes terroristes contre les Juifs et les forces de sécurité, entre autres, contre le député Itamar Ben Gvir | Selon l’acte d’accusation, les deux hommes prévoyaient que les objectifs de la cellule seraient, entre autres, l’enlèvement de soldats israéliens dans le but d’effectuer des transactions d’échange de prisonniers, des tirs contre les forces de sécurité et des civils, et l’assassinat d’un membre de la Knesset.

Be’hadré ‘Harédim – Membres de l’escouade Photo : Communications de l’ESG

Le bureau du procureur du district de Jérusalem a déposé aujourd’hui un acte d’accusation devant le tribunal de district de la ville contre Mansour Tzafdi, Muhammad Salaima et Hamza Abu Nab, résidents de Jérusalem âgés de 19-20 ans, pour complot en vue de commettre des actes terroristes contre des Juifs et des forces de sécurité, dont le député Itamar Ben Gvir.

Selon l’acte d’accusation, déposé par l’avocat Ravit Kodinsky, il y a plusieurs mois, Mansour Tzafdi et son ami, connu comme un membre de l’organisation terroriste Hamas, ont décidé de créer deux escouades militaires dirigées par eux pour mener des attaques terroristes contre des Israéliens.

Les deux hommes prévoyaient que les objectifs de l’équipe dirigée par Mansour Tzafdi seraient, entre autres, l’enlèvement de soldats israéliens dans le but d’échanger des prisonniers, des attaques par balles contre les forces de sécurité et des civils et l’assassinat du député Itamar Ben Gvir.

Suite à cela, Tzafdi a approché Salaima et Abu Nab, leur a proposé de rejoindre l’équipe militaire dirigée par lui et les deux ont accepté. Afin d’atteindre les objectifs de l’équipe, Tzafdi s’est équipé de deux armes « Airsoft » de fusil M16, a entraîné et a demandé aux membres de son équipe d’utiliser l’arme.

LIRE  La voie directe vers une confrontation inévitable entre les Etats Unis et la Russie ?

Selon l’acte d’accusation, Tzafdi et Salaima ont conspiré pour connecter un chargeur de tuyaux au planeur et le faire sauter au-dessus du métro léger à Jérusalem ou le faire sauter au-dessus de maisons juives à A-Tour. Environ deux mois avant le Ramadan, Tzafdi et Abu Nab ont distribué des feux d’artifice, des affiches du Hamas, des drapeaux du Hamas et des photos de Muhammad Daf, chef des Brigades Izz ad-Din al-Qassam, la branche armée du Hamas, aux jeunes hommes pour les amener au Mont du temple. De plus, au début du Ramadan, les deux hommes ont acheté une grenade à gaz et une grenade assourdissante, afin de les utiliser lors d’affrontements contre les forces de sécurité sur le Mont du Temple.

Début avril, Tzafdi a été arrêté alors qu’il se rendait au mont du Temple afin de participer à des affrontements avec les forces de sécurité ou contre des Juifs qui arriveraient sur les lieux. Selon l’acte d’accusation, les accusés ont participé à des émeutes et à des affrontements sur le mont du Temple lors de l’opération Wall Guard il y a environ un an, les accusés ont jeté des pierres et tiré des feux d’artifice sur les forces de sécurité sur le mont du Temple.

L’acte d’accusation impute aux prévenus la commission des infractions d’entente en vue de commettre un meurtre aggravé et d’enlèvement à des fins d’extorsion, d’entraînement ou d’instruction à des fins terroristes, d’entente en vue de commettre des actes terroristes à l’aide de matériel explosif, de préparation en vue de commettre un acte de sabotage, mise à disposition de moyens pour commettre un crime ou un crime, appartenance à l’organisation Terrorisme, délits avec armes, tentative d’agression sur un policier avec circonstances aggravantes et émeutes.

LIRE  Des croix gammées sur l’Hyper Cacher de Créteil !

Aucun commentaires

Laisser un commentaire