“Après chaque catastrophe, il y a un changement de culture” (Boris Cyrulnik)

0
463

Le neuropsychiatre Boris Cyrulnik en est persuadé, il y aura un avant et un après Covid-19. “J’entends parler de crise, mais la définition de la crise c’est qu’après, ça repart comme avant. Là, c’est une catastrophe, pas une crise : ça repartira, mais pas comme avant. On va voir des règlements de comptes, des gens qui auront manifesté leur courage et d’autres qui auront participé à la diffusion du virus, comme ça s’est passé pendant toutes les épidémies, la peste noire ou le choléra.”

D’ailleurs, pour lui, on assiste déjà à un bouleversement : “Actuellement, on est en train de massacrer l’argent, la rentabilité pour sauver des vies humaines, alors que jusqu’à présent on se résignait. Pour la première fois dans l’Histoire humaine, on fait passer la vie des individus avant l’économie.”

“Après chaque catastrophe, il y a un changement de culture”, promet le neuropsychiatre. “Il y a eu beaucoup de catastrophes, des guerres, des catastrophes naturelles… Après chacune, la vie reprend, mais pas comme avant. Et on voit une hiérarchie des valeurs sociales complètement métamorphosée. Les politiciens vont nous dire : on peut repartir comme avant. Mais si on repart comme avant, on va remettre en place les mêmes conditions que celles qui ont mené à la catastrophe.”

NDLR : Sauf si le Machia’h vient. Alors, vraiment, cela changera, si D’ veut.

LIRE  Le drame permanent des mensonges palestiniens

Aucun commentaires

Laisser un commentaire