Arabie Saoudite et EAU parmi les 104 pays préparent de la nourriture cacher

0
1095

En pensant à la péninsule arabique, beaucoup de choses viennent à l’esprit, comme les royaumes et sultanats incroyablement riches, les déserts sans fin, les magnifiques oasis et les villes florissantes construites avec l’argent du pétrole.

La nourriture cacher, d’autre part, pourrait ne pas être au top de votre liste.

Mais selon l’Union Orthodoxe (UO), les Emirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite sont parmi les 104 pays au monde où des superviseurs surveillent la production de produits cacher !

En mars de cette année, l’UO a envoyé deux machgi’him dans la région, un dans une usine en Arabie Saoudite et un autre dans une usine de Dubaï, un des sept émirats des Emirats Arabes Unis.

Le rav Moché Elefant, chef de la division de cacherouth de l’UO, ne veut pas révéler les produits qui reçoivent une surveillance, même si l’un des aliments est prêt à consommer et l’autre est un ingrédient alimentaire.

Il a précisé que les deux produits étaient relativement simples à approuver et ne comportaient aucune inspection compliquée.

Au total, les machgi’him n’étaient sur le terrain que durant quelques heures et le temps de déplacement a pris plus de temps que les inspections elles-mêmes.

Une des plus grandes préoccupations de l’UO était pour la sécurité des deux personnes qui ont inspecté les installations respectives, compte tenu du dossier des droits de l’homme et des relations troublées du monde arabe avec les Juifs.

Elefant a déclaré que les deux sociétés garantissaient la sécurité des machgi’him et ont déclaré qu’elles feront tout ce qui est nécessaire pour que les surveillants soient bien pris en charge.

LIRE  Belgique : bientôt un pays sans Juifs ?

Et suite aux inspections, les deux machgi’him ont signalé qu’ils n’avaient eu aucun problème ou préoccupation durant leurs visites et ont été correctement pris en charge.

Selon Elefant, les deux entreprises en question ont contacté l’UE elles-mêmes, un phénomène qui fait partie d’une tendance plus grande en raison de l’exigence par de nombreux fabricants d’aliments aux Etats-Unis qui exigent des ingrédients cacher en raison de leur propre certification de cacherouth.

L’UO a déclaré que l’ajout de Dubaï et de l’Arabie Saoudite par l’UO à la liste des pays où des machgi’him peuvent travailler est un « reflet de l’évolution de la situation géopolitique et du rapprochement considérable de ces pays envers Israël » en raison de la menace commune qu’est l’Iran.

Elefant était même plus enthousiaste, notant que l’UO atteste également des produits dans d’autres pays musulmans comme l’Indonésie, la Malaisie et l’Egypte.

« Ce qui est incroyable, c’est que nous voyons la croissance incroyable de la supervision cacher et que nous voyons des produits avec la certification UO dans 104 pays, et peut-être que la nourriture cachère pourrait apporter une plus grande unité dans le monde, » a déclaré ce responsable.

« Si c’est la manière pour les gens d’être ensemble, alors nous aimerions en faire partie. »

Au total, l’Union Orthodoxe compte près de 1 500 machgi’him dans le monde, 1 000 aux Etats-Unis et 500 autres à l’étranger.

Parce qu’aux Etats-Unis beaucoup de grandes entreprises alimentaires sont certifiées cacher, elles ne peuvent en aucun cas utiliser des ingrédients qui ne sont pas cacher, provoquant la croissance du marché de la certification.

LIRE  Peut-on appeler une rue "re'hov harav Steinmann" ? Pas à 'Hadéra…

Source www.juif.org

Aucun commentaires

Laisser un commentaire