Argentine: la police conclut à l’assassinat du juge Alberto Nisman!

0
1002

Coup de théâtre en Argentine. Alors que l’enquête sur la mort du juge Alberto Nisman avait été close sous la présidence de Cristina Kirchner en concluant au suicide du juge fédéral, sa réouverture exigée sous la présidence de Mauricio Macri a permis à la police de réunir des preuves selon lesquelles le magistrat a bel et bien été assassiné, comme les circonstances semblaient l’attester.

Un enquêteur spécialisé diligenté par la police a recommencé les investigations depuis le début et en a conclu que le juge a été abattu d’une balle dans la tête par un homme qui se trouvait sur les lieux. Il a notamment trouvé des traces de lutte sur le corps du juge et a démontré que ce n’est pas lui qui tenait le révolver d’où le coup est parti. Des traces de  produits chimiques anesthésiant ont également été détectées sur la scène du crime et enfin, il s’avère que l’appartement du juge a été « trop bien » nettoyé après les faits, probablement pour effacer toute trace.

La famille et les amis du juge, la communauté juive ainsi que les opposants à Cristina Kirchner avaient immédiatement accusé le pouvoir d’être à l’origine de la mort du juge qui devait le jour témoigner devant le parlement argentin concernant l’enquête qu’il avait mené depuis des années sur la responsabilité iranienne dans les attentats antisémites de 1992 et 1994 et les tentatives du pouvoir argentin de brouiller les pistes.

Source www.lphinfo.com

LIRE  Trump prépare sa réélection et a déjà récolté 88 millions de dollars pour 2020

Aucun commentaires

Laisser un commentaire