Argentine: un candidat néonazi aux présidentielles

0
413

Les prochaines élections présidentielles en Argentine auront lieu le 27 octobre. Parmi les candidats, on trouve Alejandro Biondini (63), président du Front patriotique ‘Bandera Vecinal’, néonazi affiché et antisémite notoire.

Contrairement à d’autres, plus hypocrites, il ne fait pas la distinction factice entre antisémitisme et antisionisme. Au mois de février, il avait twitté: « Je suis contre le sionisme colonialiste et génocidaire. et je me définis comme un défenseur affirmé des Palestiniens. Et lorsque je serai président, j’expulserai les ambassadeurs d’Israël et de Grande-Bretagne » ! Mais pourquoi l’ambassadeur de Grande-Bretagne, pourrait-on demander comme dans une célèbre blague? L’Argentine et la Grande-Bretagne ont un vieux contentieux territorial à propos des Îles Malouines (si l’on est argentin) ou Îles Falkland (si l’on est britannique). Une guerre les avait même opposés en 1982, remportée par la Grande-Bretagne.

Lors du lancement de sa campagne électorale, il y a quelques jours, Alejandro Biondini a retiré sa promesse et a averti » la communauté juive du pays, sous les ovations: « J’ai fait savoir à la DAIA (organisme faîtier des communautés juives d’Argentine) que nous sommes ici en Argentine et pas en Israël »

Par le passé, Alejandro Bondini avait exprimé son admiration pour Hitler et avoué ouvertement son antisémitisme.

Source Lphinfo.com

LIRE  Une équipe israélienne serait parvenue à dépister les premiers signes d'Alzheimer dans la rétine des patients

Aucun commentaires

Laisser un commentaire