Attentat à l’arme blanche à Jérusalem : le rav a neutralisé le terroriste

0
286

Six ans plus tôt, le rav Néhémie Lavi a été tué dans une attaque similaire après avoir entendu les cris d’une femme devant son domicile et est allé combattre le terroriste qui l’a assassiné.

Quelques heures après l’attaque au couteau dans la vieille ville de Jérusalem, les détails de l’incident commencent à devenir clairs. Lors d’une attaque terroriste qui a eu lieu ce soir dans la re’hov haGai, deux combattants frontaliers ont été légèrement et modérément blessés.

Le rav Tzoubari (notre photo) était un bon ami du rav Néhémie Lavi, qui avait été tué six ans plus tôt dans une attaque similaire dans la même rue. De même alors, le rav Lavie était sorti de chez lui pour tenter de venir à l’aide de Juifs menacés par un terroriste dans la Vieille ville. Le terroriste, qui était armé d’un couteau, a réussi à poignarder feu le rav Lavi et à l’assassiner.

Cette fois, par la grâce du Ciel, l’attaque s’est terminée avec des blessures légères pour les forces de sécurité. Un ancien agent de sécurité de la vieille ville a raconté au journal le lien entre les deux : « Ils étaient de bons amis, rav Lavie et rav Tsoubari vivaient l’un à côté de l’autre et je les accompagnais plusieurs fois au petit jour pour étudier à la Yechiva (‘Atéreth Kehouna). »

Le commandant du district de Jérusalem, Doron Turgeman, a procédé à une évaluation de la situation sur les lieux de l’attaque au couteau et a déclaré : « Lors de l’attaque au couteau, les responsables de la police des frontières de Jérusalem ont fait preuve de détermination et se sont efforcés d’entrer en contact avec un terroriste assoiffé de sang. Un autre citoyen qui était dans la rue et a aidé à l’effort conjoint pour neutraliser le terroriste est également louable. Cette attaque est un autre rappel de la variété des menaces auxquelles les combattants de la police du district de Jérusalem et de la police des frontières sont confrontés dans la vieille ville et en général. Nous continuerons d’agir avec détermination face aux menaces terroristes et contre toute personne qui tenterait de blesser des policiers ou des civils. »

LIRE  Abattage sans étourdissement : les Juifs en Belgique demandent l'octroi d'un quota

Au cours des perquisitions menées dans la zone après l’attaque, la police du district de Jérusalem et la police des frontières ont arrêté un certain nombre de suspects pour interrogatoire, soupçonnés d’être liés au terroriste, et leur lien avec l’attaque à l’arme blanche fait actuellement l’objet d’une enquête par la police.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire