Ben Gvir annonce qu’il va se présenter sans Smotrich ! Mettent-ils leur groupe en danger ?

1
143

N’étant pas parvenus à un accord, les deux têtes de file du regroupement sioniste-religieux cessent de tenter de se présenter ensemble. Le président du parti « Otzma Yehudit » a convoqué une conférence de presse au cours de laquelle il a annoncé une course distincte aux élections sans la liste de Bezalel Smotrich • Dans le même temps, il ne ferme pas la porte à une course commune : « J’ai encore espoir qu’il reprenne ses esprits ».

Be’hadré ‘Harédim

78 jours avant les élections : le membre de la Knesset Itamar Ben Gvir annonce ce soir (lundi) qu’il se présentera séparément aux prochaines élections, tout en accusant le président du « sionisme religieux » Bezalel Smotrich de cette scission.

Dans une déclaration qu’il a faite depuis Kfar Maccabiah sous le slogan « Le moment est venu Ben Gvir », le président du parti Otzma Yehudit a annoncé qu’il entendait se présenter de manière indépendante et non sur une seule liste avec le parti sioniste religieux dirigé par Bezalel Smotrich à la suite d’un échec des négociations. « Au cours du dernier mois et demi, j’ai tout fait, mais tout, pour que nous puissions courir avec mes amis du parti sioniste religieux », a-t-il affirmé au début de la déclaration.

« Au début, mon ami Bezalel Smotrich a refusé de négocier. Plus tard, il a accepté, mais il s’est avéré que ce n’était que pour les apparences, et maintenant il réclame six places sur huit pour lui-même », a-t-il attaqué l’offre des sionistes religieux. « Vous comprenez, dans chaque enquête, dans chaque test, dans chaque sondage – nous sommes nettement plus importants que lui, et lui, il revendique pour lui-même les trois quarts de la liste. »

LIRE  Terrorisme: le retour des ballons incendiaires

Selon Ben Gvir, « Smotrich a choisi de ne pas se présenter ensemble, car il voulait principalement des religieux nationaux classiques. Nous avons bien travaillé ensemble l’année dernière, mais je respecte son désir de séduire les électeurs d’Ayelet Shaked », a-t-il déclaré.

Malgré sa déclaration, il a laissé une ouverture à la possibilité qu’ils se présentent ensemble : « J’ai toujours l’espoir qu’il reviendra à la raison et choisira de continuer ensemble », a-t-il déclaré. Il reste environ un mois avant la clôture des listes, il est donc possible que les parties parviennent à un accord.

Il y a quelques semaines, ils sont parvenus à un accord sur la division de la liste, mais les négociations ont explosé en raison d’un différend sur la septième place de la liste commune – Otzma Yehudit la réclame en faveur de l’activiste Almog Cohen, tandis que les sionistes religieux la veulent pour l’ancien chef adjoint du Service de la sécurité nationale, Moshe Saada.

Les négociations n’ont pas eu lieu depuis près de deux semaines, et au cours des derniers jours, Ben Gvir a tenté par l’intermédiaire de parties externes de faire asseoir Smotrich, et suite à l’échec, il a décidé de déclarer une course distincte.

1 Commentaire

  1. Je n arrive pas à comprendre pourquoi les religieux ne s’unissent pas pourtant c’est une base fondamentale de notre judaisme.
    Ils comprennent pas que s’ils s’unissent, ils réussiront tout ?

Laisser un commentaire