Bennet sur Sa’ar : « Il arrive à peine à 5 sièges, il se peut qu’il ne passe pas la barre… »

0
113

Dans le contexte de baisse des sondages, Bennet, le président de Yemina, a affirmé que selon ses données, Gideon Sa’ar traîne loin derrière: « Il n’est pas une alternative – l’événement est terminé » | De plus, il a déclaré qu’il veut diriger la droite.

Kol Réga’

Quand le président de Tikva Hadasha, Gideon Sa’ar, s’est présenté devant le public, il a été question de 20 sièges ou plus, mais à présent, quelques jours avant les élections, il se rapproche du pourcentage de blocage, selon son rival Naftali Bennett à Galé Tsahal.

« Sa’ar n’est pas boycotté. Il passera peut-être le pourcentage de blocage, mais c’est un parti passager, dont le temps est déjà terminé », a affirmé le président de Yemina et a poursuivi : « Dans nos sondages, il est autour de 5-6 sièges. Il n’est pas une alternative. L’événement est terminé.  »

De plus, Bennett s’est tourné vers les électeurs de Gideon: « Les électeurs de ce groupe sont des braves gens. Ce sont des électeurs de droite qui veulent du changement. Je les appelle à nous faire confiance. Je viens travailler. »

Dans le contexte des progrès dans les sondages du gouvernement d’autour de Netanyahou, Bennett a fait l’éloge du gouvernement qu’il voulait: « Je veux un gouvernement de droite et je dis un grand merci à Netanyahou. Je ne sais pas si cela fonctionnera ou non. Netanyahou a échoué, il n’est plus là. Mais le public décidera.  »

Le président de Yemina a également évoqué la possibilité de diriger la droite: « Je veux diriger le camp de droite avec certitude. Je me vois comme le chef du camp national. Je suis plus de droite que Netanyahou. J’agirai avec dignité et responsabilité. Je ne suis pas comme Lieberman qui a disparu après les élections. Je choisirai par responsabilité nationale », a-t-il conclu.

LIRE  L’Algérie refuse de reprendre ses ressortissants qui ont migré illégalement en Europe

Pendant ce temps, Gideon Sa’ar a appelé à midi dans une nouvelle vidéo pour que Bennett s’engage à ne pas siéger après les élections gouvernementales avec Benjamin Netanyahou.

« Mon ami Naftali, je vous invite à annoncer ce soir que vous avez décidé de rejoindre le gouvernement du changement après les élections », a commencé Saar, « Immédiatement après votre annonce, nous allons nous asseoir ensemble, nous réglerons toutes les questions. »

NDLR : « Dal gueé », des gens pauvres, sans vrais résultats dans ce qu’ils ont pu faire jusqu’à présent, et fiers malgré cela… Triste.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire