Bennett : « Nous devrions dire la vérité – il n’y aura pas d’Etat palestinien »

Le président de Bayit haYehudi affirme qu’Israël devrait accepter les négociations de paix mais rejeter toutes conditions préalables

2
1081

Le président du Bayit haYehudi, Naftali Bennett, a déclaré dimanche qu’Israël devrait préciser au président Trump, lors de sa prochaine visite en Israël, que s’il est ouvert aux négociations avec l’Autorité palestinienne, il s’oppose aux conditions préalables.

« Le président Trump est certainement un excellent ami d’Israël et nous sommes très heureux de l’avoir en Israël ; nous sommes toujours ouverts aux négociations, mais ce que nous refusons, ce sont des conditions préalables ou des pré-concessions », at-il déclaré à Arutz Sheva en marge de la conférence du Jerusalem Post à New York.

« Nous n’abandonnerons pas de territoire. Nous ne donnerons pas de cadeaux pour ‘l’opportunité exceptionnelle’ de parler aux Arabes. Je pense qu’il est important que nous nous concentrions sur la construction d’une économie puissante, de l’entrepreneuriat  dans la haute technologie et la coexistence avec nos voisins, mais tout le monde sait que nous n’allons pas constituer un autre Etat palestinien », a ajouté Bennett.

«J’ai fait beaucoup d’affaires en Amérique. J’ai vécu à Manhattan pendant cinq ans et j’ai fait des dizaines de deals. Ce que les Américains apprécient, c’est la franchise, l’honnêteté, l’intégrité et ceux qui disent la vérité. Et nous disons la vérité. Et la vérité est que nous ne diviserons pas Jérusalem. Les Arabes ne veulent pas d’Israël. Il ne s’agit pas d’un Etat palestinien. Il s’agit de notre existence-même. Nous allons devoir apprendre à vivre ensemble, mais nous n’allons pas fonder un autre Etat palestinien en plus de celui de Gaza », a-t-il réitéré.

« Malheureusement, la perspective du Premier ministre est différente. C’est légitime. C’est son poste. Je pense qu’en définitive, le Premier ministre devrait adopter notre perspective, qu’entre la mer et le Jourdain, il n’y aura pas d’Etat palestinien. Un Etat palestinien inonderait l’Etat d’Israël avec des réfugiés et constituerait également cauchemar sécuritaire », a averti Bennett.

LIRE  Bleu-Bleu: le « cockpit » a implosé !

 

2 Commentaires

  1. Que faire avec plus de cinq millions d’Arabes ? Il me semble loin d’être réaliste. Il faut qu’il arrête de mener le peuple par des slogans ! Son parti ne fait que lancer des slogans pour justifier et préserver leurs siège au parlement. Honteux !

    • La question est de savoir si, d’un autre côté, c’est réaliste de concéder à un peuple dont la volonté unique est de nous détruire un Etat, des armes, et le reste…

Laisser un commentaire