BGU (Israël) et Weizmann : un test rapide bon marché des variants britanniques et sud-africains du coronavirus

0
27

Par Israël Science Info desk

Les tests actuels pour détecter les variants britanniques et sud-africains du coronavirus sont coûteux, longs ou peu efficaces. Les scientifiques de l’Université Ben Gurion du Néguev en Israël ont mis au point un test rapide et rentable qui identifie avec succès les variants britanniques ou sud-africains. Ces tests réduisent le temps nécessaire pour déterminer si une infection est causée par un variant de quelques jours à quelques heures. La norme actuelle pour les tests des variants est le séquençage de l’ensemble du génome du virus, ce qui est coûteux et prend du temps.
Le Dr Karin Yaniv et le Dr Eden Ozer, sous la supervision du Pr Ariel Kushmaro, viennent de développer deux tests rapides RT-qPCR basés sur la délétion de gène qui différencie les variants de la souche SARS-CoV-2 historique. L’équipe a fait des tests sur des échantillons d’eaux usées de Beer-Sheva et a détecté avec succès le variant britannique et non le variant sud-africain, qui correspondait aux variants prévalant en Israël à l’époque.
«Mon laboratoire a travaillé avec acharnement tout au long de cette pandémie pour fournir des outils d’alerte précoce et de détection. Notre système de détection du coronavirus dans les eaux usées a été utilisé dans un programme pilote dans 14 villes en Israël. Nous continuons à affiner nos recherches au service à l’humanité», a déclaré le Pr Kushmaro.
Le Dr Yaniv (professeur associé à l’Institut Weizmann des Sciences) et le Pr Kushmaro sont membres du laboratoire de biotechnologie environnementale et du département de génie biotechnologique d’Avram et Stella Goldstein-Goren Goren. Le Dr Ozer est membre du Département des sciences de la vie. Parmi les autres chercheurs figurent Noam Plotkin et Nikhil Suresh Bhandarkar.
La recherche a été soutenue par le groupe de travail sur la recherche sur les coronavirus de l’Université Ben-Gurion et le ministère israélien de la Santé.
 
Publication sur MedRxiv
Traduction/adaptation Esther Amar pour Israël Science Info
LIRE  Le dilemme des braves gens

Aucun commentaires

Laisser un commentaire