Netanyahou veut modifier le processus d’entrée en guerre

0
472

Après l’Opération Tsouk Eitan et les sévères critiques émises sur le fonctionnement du cabinet restreint, le Premier ministre avait nommé une commission dirigée par l’ancien conseiller à la sécurité nationale Ya’akov Amidror. Cette commission était chargée de fournir des recommandations au Premier ministre pour améliorer le fonctionnement de ce forum restreint en vue des prochains conflits. Le général (rés.) Amidror avait remis les conclusions et les recommandations de la commission le 4 janvier dernier.

Parmi elles, une réforme d’une loi fondamentale concernant le pouvoir de déclarer la guerre ou lancer une opération militaire: cette prérogative passerait du gouvernement au cabinet restreint politico-sécuritaire. Dimanche, Binyamin Netanyahou a annoncé en conseil des ministres qu’il a demandé au ministère de la Justice de préparer un texte de loi en ce sens, qui serait soumis à la Knesset dès le rentrée parlementaire.

L’une des raisons invoquées pour une telle réforme est la volonté de réduire les risques de fuites d’informations. Le gouvernement compte 23 ministres, alors que le cabinet restreint en compte au maximum onze. Mais il y a une autre raison, plus ancienne et plus fondamentale: Binyamin Netaynahou voudrait éviter que ne se reproduise une situation qui s’est présentée il y a sept ans, lorsque le Premier ministre et son ministre de la Défense de l’époque Ehoud Barak projetaient de lancer une offensive contre les installations nucléaires iraniennes. A l’époque, le chef d’Etat-major Gaby Ashkenasy et le directeur du Mossad avaient exprimé leur totale opposition à une telle offensive.

Cette initiative est évidemment critiquée au gauche. Le député Eyal Ben-Reouven, général de réserve de Tsahal a réagi: « Il s’agit d’une décision dangereuse qui supprime la possibilité d’une réflexion plus large et indispensable lorsqu’il s’agit d’un sujet tel que l’entrée en guerre ». Il a annoncé qu’il luttera avec tous ces moyens pour que cette loi ne soit pas votée.

LIRE  Alain Soral condamné pour la publication d'un dessin négationniste

Source www.lphinfo.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire