Ça semble s’approcher vers une grande opération…

0
95

Depuis dimanche le 23 février, la situation est devenue tendue autour de la Bande de Gaza. Le tout semble se diriger vers une grande opération lancée par Israël pour calmer le jeu.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou s’est conduit différemment de l’habitude, quand en général le silence est gardé face à toute opération en Syrie, alors que là, il a assumé l’intervention d’hier, et a affirmé qu’il n’exclut pas la possibilité d’une opération à grande échelle à Gaza, l’appellant même « opération suprême! »

Dans une interview accordée lundi matin à la radio, Netanyahou a évoqué les tensions et le message inhabituel dans lequel Tsahal a endossé l’attaque de Damas.

Le Premier ministre a déclaré que la cible était le « commandant en chef » de l’organisation terroriste du Jihad islamique. Il a dit : « Ils savent qu’ils nous attaquent et nous sommes prêts à les attaquer et à les éliminer. »

Netanyahou a ajouté: « La dernière décennie est celle avec le moins de pertes de soldats et de civils. Cette année, selon Tsahal, est l’année avec le moins de pertes de soldats depuis 1948. D’une part, nos informations sont de plus en plus précices, ce qui engendre une grande réussite dans le domaine de la sécurité. Il n’y a pas de perte d’âme autour. « 

Le Premier ministre Netanyahou a également déclaré: « Il y a deux options ici: je suis une personne qui agit avec fermeté, la guerre est un dernier recours – mais il n’y a peut-être pas d’échappatoire. Nous avons préparé une campagne radicalement différente. »

Netanyahou a noté que « si Israël est en mesure d’entrer dans une opération militaire à grande échelle », nous devrons frapper avec intensité. » Le Premier ministre a ajouté dans l’nterview, « Nous  préparons de sérieuses surprises ». Non sans ajouter : « Une guerre avec Gaza risque fort de couter cher. « 

LIRE  Cibles iraniennes : 25 miliciens, 4 chefs tués

Aucun commentaires

Laisser un commentaire