C’est arrangé avec Zoabi. Netanyahou : « Cela a couté combien ? »

0
65

Le chef de l’opposition Netanyahou évoque le repli de la députée Zoabi, qui a annoncé aujourd’hui son retour dans la coalition après discussion avec Lapid, et affirme que son retour aux affaires est lié à la loi « aide aux études des soldats » qui sera soulevée demain et provoque une tempête politique. Netanyahou : « Bennett et Lapid sont prêts à tout pour perdurer au pouvoir ».

Be’hadré ‘Harédim – Ari Kalman

L’opposition lie la députée du Mérets, qui a annoncé son retour dans la coalition, à la loi sur l’aide aux soldats qui veulent étudier, qui sera mise aux voix demain (lundi) en deuxième et troisième lectures à la Knesset, et appelle le gouvernement à cesser de budgétiser les « partisans du terrorisme » pour financer des bourses d’études à 100 %.

« Cela ne me surprend pas, car Bennett et Lapid sont prêts à tout pour rester au pouvoir et à cette fin, ils paient des sommes énormes, de l’argent des contribuables, aux ennemis d’Israël et aux partisans du terrorisme dont dépend leur gouvernement », a déclaré le chef de l’opposition. Benjamin Netanyahou qui a critiqué cet accord avec Zoabi en échange de son retour dans la coalition.

Selon Netanyahou, « le gouvernement a déjà payé 50 milliards de shekels à Abbas, la semaine dernière ils ont payé 200 millions à Tibi pour une route qu’il a exigée, et aujourd’hui ils ont payé des centaines de millions à Zoabi. Ils ont de l’argent pour ça. Pourquoi quelle cause n’ont-ils pas d’argent ? Pour la loi que nous proposons, des bourses pour les combattants pour un montant d’à peine 50 millions de shekels supplémentaires. »

LIRE  La poste tunisienne lance son premier timbre consacré à la synagogue de la Ghriba

À Yamina, la réponse aux propos de Netanyahou était : ‘La raison pour laquelle Bibi a hurlé de façon hystérique dans la vidéo est pour dissimuler ses mensonges. La hauteur des cris vient couvrir la profondeur des mensonges.

« Il sait la vérité : aucun nouveau financement n’a été promis à la députée Rinawi-Zoabi. Ce qui est discuté avec elle, c’est l’ouverture des barrières aux budgets existants du plan quinquennal approuvé par le gouvernement dans le cadre du budget existant, dans les domaines de l’éducation, les infrastructures, l’emploi et plus encore.

« Il en était ainsi avec le gouvernement précédent et ainsi avec le gouvernement actuel et ainsi de suite. La véritable alliance est celle de Ben Gvir, Bibi et Tibi, qui continuent de coopérer pour renverser la loi en question. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire