Cohanim : pas d’avions à partir du 30 tichri !

0
2526
Une des solutions : se mettre dans un sachet de nylon entièrement fermé, quand l'avion passe au dessus du cimetière... Assez désagréable, il faut le reconnaitre (photo N. Y. Daily News, datant d'il y a trois ans)

Le Beth Din du rav Nissim Karélits de Bené Brak avertit les Cohanim qu’à partir du 30 tichri prochain, et durant deux semaines, les avions partant et atterrissant (il vaut mieux vérifier ce détail, car il n’est pas clair, s’il s’agit de vols dans les deux sens) en Israël passeront au-dessus du cimetière juif de ‘Holon. La raison : des réparations sur les pistes normales.

Le Beth Din suggère aux Cohanim de passer par ‘Haïfa, pour arriver à Chypres (sans doute par  voie maritime) avant de continuer le vol vers la destination prévue…

A dire vrai, quand ce problème s’était présenté voici quelques années, les Cohanim avaient dû se rendre dans le sud du pays, à l’aéroport de Ovda, pour quitter le pays. La solution de ‘Haïfa est donc meilleure…

Il faut noter toutefois que la formule via Ovda, qui semble pour l’instant exclue, sans doute par manque de vols à partir de cette place, présentait un gros défaut : il fallait passer par la station centrale de Beèr Chéva’, qui pose également problème aux Cohanim…

La solution qui consiste à s’enfermer dans un grand sachet en nylon au moment critique de l’envol est possible, à condition que le sachet soit bien fermé, mais elle a quelque chose de choquant pour le public.

Qui a-t-il dit que c’était facile de faire partie de la tribu des Cohanim ?

LIRE  Un métro à Ashdod ?

Aucun commentaires

Laisser un commentaire