Conclusions du comité préposé aux festivités de Méron

0
44

Recommandations provisoires de la commission d’enquête sur la catastrophe de Méron : juste une ‘hassidouth pourra procéder à l’allumage, un ministre sera à chaque année nommé comme dirigeant des festivités, divers éléments dangereux devront être éliminés, la quantité de personnes pouvant se rendre sur place sera fixée et annoncée, le séjour sur le site devra également être limité, il n’y aura plus de distribution de nourriture, et le site devra être préparé par les services officiels avant le jour de Lag ba’Omer, le gouvernement devant y aller du sien pour couvrir les frais d’aménagement.

La présidente de la Commission d’enquête d’État sur l’enquête sur la catastrophe du mont Meron, la présidente à la retraite de la Cour suprême, Miriam Naor, a présenté aujourd’hui (lundi) les recommandations provisoires formulées par les membres du comité concernant les préparatifs en toute sécurité de la célébration de Lag Ba’Omer. En conséquence, la Direction générale de la sécurité nationale (Conseil national de sécurité) dirigera les travaux de la Direction générale pour étudier les conclusions du comité, et fera des recommandations au Premier ministre dans les meilleurs délais.

Les membres du comité ont déclaré au début de la lettre de recommandation qu’il ne s’agit que de recommandations visant à préparer la célébration, mais « les recommandations n’épuisent pas toutes les questions que le comité traitera plus tard, ni les constatations, conclusions du comité et recommandations. » Ils ont en outre souligné qu’il ne s’agissait que de recommandations pour Lag B’Omer 5722, « sans que cela soit pour poser des rivets pour les années à venir ».

LIRE  Les Palestiniens œuvrent contre les lieux saints, même les leurs...

Les députés orthodoxes ont toutefois critiqué ces conclusions pour ce qu’elles ne comprennent pas : une aide gouvernementale aux familles qui ont souffert de ce drame ! Le sujet fait l’objet actuellement d’un grand débat parlementaire, dans le cadre d’une loi concernant ce genre de cas, mais la question est de savoir dans quelle mesure les familles frappées par le drame de Méron auront droit à une telle aide. Elles sont orthodoxes, il est vrai…

Aucun commentaires

Laisser un commentaire