Conseil des Droits de l’Homme : « Les Palestiniens battent leurs femmes à cause de l’occupation »

0
679
NEW YORK, 30 aot (Xinhua) -- Les reprיsentants participent א une rיunion du Conseil de sיcuritי de l'ONU au siטge de l'ONU א New York, le 30 aot 2012. La rיunion a יtי convoquיe par la France, qui assume la prיsidence tournante du Conseil pendant ce mois-ci. Fin

Une nouvelle séance surréaliste a eu lieu devant le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU à Genève. La croate Dubravka Simonovic, rapporteuse spéciale de l’ONU pour les violences faites aux femmes, a présenté un rapport sur les violences faites aux femmes arabes palestiniennes. Et elle a trouvé la raison qui fait que les hommes battent leur(s) femme(s): c’est l’occupation israélienne ! Elle même affirmé qu’il y avait un « lien direct évident » entre les deux éléments, mais sans apporter la moindre donnée ou preuve dans le rapport qu’elle a présenté. Sa présentation a été approuvée par les délégués arabes présents, y compris bien-sûr la déléguée de l’Autorité Palestinienne qui a affirmé que « seule la fin de ‘l’occupation’ mettra fin à la souffrance des femmes arabes palestiniennes »!

Hiller Neuer, le directeur-général d’UN Watch a réagi en posant les bonnes questions à Dubravka Simonovic, mais sans obtenir de réponse valable, par la force des choses. Il a notamment demandé à la rapporteuse comment elle voyait un « lien direct évident » concernant une responsabilité israélienne sans fournir aucune donnée, alors qu’elle ne mentionnait aucunement dans son rapport les traditions religieuses et culturelles arabo-musulmanes qui autorisent voire encouragent la violence faite aux femmes par leur maris. Il s’est également « étonné » que Dubravka Simonovic n’ait pas pris soin d’étudier les programmes télévisés diffusés par l’Autorité Palestinienne et le Hamas dans lesquels apparaissent des imams qui prêchent ouvertement la violence envers les épouses et expliquent même comment il faut s’y prendre.

Source www.lphinfo.com

LIRE  L'Allemagne veut s'attaquer au financement des mosquées et à la radicalisation

Aucun commentaires

Laisser un commentaire