Corona et diabète

0
132

De nouvelles découvertes confirment que les maladies de fond sont un facteur de risque de morbidité du corona: des chercheurs en France ont découvert qu’un dixième des patients diabétiques à Corona sont décédés, un cinquième avait besoin d’un respirateur. Expert: « Les patients diabétiques à haut risque de complications infectieuses »

Ynet

Preuve supplémentaire des dangers de la corona pour les patients chroniques : une nouvelle étude révèle qu’un dixième des patients diabétiques infectés par le corona sont décédés, 1 sur 5 ayant besoin d’un respirateur. Les résultats ont été publiés dans la revue Diabetologia. Le diabète est l’un des facteurs de risque de morbidité sévère au corona, avec l’asthme, l’hypertension, les maladies cardiaques, le tabagisme et l’obésité, en particulier chez les personnes âgées.

Les enquêteurs ont examiné plus de 1300 patients de corona de 53 hôpitaux en France, entre le 10 mars et le 31 mars. La majorité des sujets diabétiques – 89% – avaient un diabète de type 2, 3% avaient un diabète de type 1 et les autres avaient d’autres types de diabète. La plupart des patients testés étaient des hommes, avec un âge moyen de 70 ans. Au septième jour de l’étude, 29% des patients étaient ventilés ou décédés. Les chercheurs ont découvert que 1 patient sur 5 avait besoin de la respiration artificielle et 1 sur 10 est décédé. 18% se sont rétablis et ont été libérés de l’hôpital.

Les chercheurs ont également découvert que les diabétiques qui souffraient de complications du diabète étaient deux fois plus susceptibles de mourir en moins d’une semaine, par rapport aux autres patients corona. Les diabétiques infectés par corona qui étaient âgés de 75 ans et plus étaient 14 fois plus susceptibles de mourir que les patients de moins de 55 ans, et les patients de 65 à 74 ans étaient trois fois plus susceptibles de mourir que ceux de moins de 55 ans. Ceux qui souffraient également d’apnée du sommeil ou de maladie pulmonaire étaient trois fois plus susceptibles de mourir le septième jour de la maladie que les autres patients.

LIRE  La Cour suprême rejette la requête déposée pour les enquêtes sur Netanyahou

Les chercheurs n’ont trouvé aucun cas majeur de maladie coronarienne, d’âge, de sexe, de taux de sucre ou de comorbidités. Il a également été constaté que ceux qui utilisaient de l’insuline ou d’autres médicaments pour traiter leur glycémie n’étaient pas plus à risque de maladie coronarienne. Cependant, ceux qui étaient en surpoids et diabétiques étaient particulièrement à haut risque.

« Les personnes diabétiques sont connues pour être à risque accru de complications des infections, en particulier pour la grippe et la pneumonie », ont conclu les chercheurs.

« Le diabète est l’un des principaux facteurs de risque de morbidité de Corona », explique le Dr Hadar Daskin, spécialiste en endocrinologie et médecin généraliste en diabète.

« Les patients diabétiques doivent toujours être prudents, en particulier pendant cette période, pour équilibrer les valeurs de sucre et la surveillance du diabète. Dans les cas où il est difficile d’avoir une visite régulière à la clinique, des réunions virtuelles ou téléphoniques peuvent être organisées avec le personnel médical pour ajuster le traitement », conclut-elle.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire