Corona – situation en Israël en début de semaine de Yom Kippour

0
41

On annonce 258 décès des suites du corona depuis le début du mois et un nombre record de personnes en assistance respiratoire. 16 401 Israéliens ont été diagnostiqués ce week-end comme positifs au virus corona. 1 092 patients corona sont hospitalisés dans des hôpitaux à travers le pays, dont 696 dans un état critique. 186 patients Corona sont connectés à des appareils d’assistance respiratoire.

Le ministère de la Santé a mis à jour ce soir (samedi soir) que 16 401 Israéliens ont été diagnostiqués au cours du week-end comme positifs pour le virus corona. 9 725 Israéliens ont été confirmés positifs hier et 6 676 ont été diagnostiqués depuis minuit. Aujourd’hui, environ 118 000 tests ont été résolus et hier environ 178 000. Le taux de tests positifs au cours des deux derniers jours est d’environ 6,5%.

Les données montrent également que 1 092 patients corona sont hospitalisés dans des hôpitaux à travers le pays, dont 696 dans un état critique. 186 patients sont sous assistance respiratoire. C’est le pic de la quatrième vague.

Les écarts entre les patients sont pires qu’hier :

• 60 ans et moins :

Non vaccinés – 6

Vaccinés sans dose impulsive – 1,6

Vaccinés avec une dose d’impulsion – 0,7

• 60 ans et plus :

Non vaccinés -163,3

Vaccinés sans dose impulsionnelle -39,9

Vaccinés avec une dose impulsive de 4,9

Pendant ce temps, en Israël, il y a 2 810 525 personnes qui ont reçu le troisième vaccin. 5 538 131 vaccinés 2e vaccin. 6 036 079 vaccinés juste à la première dose.

Depuis le début du mois, 258 patients corona sont décédés en Israël, et depuis le début de l’épidémie, 7 337.

LIRE  Etude comparative : envers qui Poutine fait-il plus de preuve d'amitié ?

Entre temps, de sévère critiques s’élèvent contre l’establishment : « Le gouvernement nous a abandonnés à notre sort »

La journaliste Sarit Rosenblum écrit en effet des mots acerbes contre le gouvernement dans son journal, Yedi’oth A’haronoth. Elle accuse le gouvernement Bennett d’avoir mal géré le corona. « Malheureusement, le ministère de l’Éducation n’a pas encore été en mesure de publier des données sur l’état de la morbidité et de l’infection parmi les élèves des écoles et des jardins d’enfants. Les événements de ces derniers jours prouvent à maintes reprises que nous n’avons vraiment personne sur qui compter. Les files d’attente interminables pour les tests corona, qui poussent de larges pans de la population à tout simplement abandonner de les passer, et la connaissance de la falsification des résultats des tests corona par certains des rapatriés, qui ont également réussi à se glisser sous le nez de ceux qui étaient censés effectuer la surveillance des frontières et nous prémunir d’une menace mortelle, s’intègre parfaitement dans la politique générale des rêves.

« Contrairement à ce que le Premier ministre cherche à nous transmettre, aucune mesure n’a été prise pour nous protéger des conséquences futures dévastatrices de tous ces événements. Notre gouvernement, qui choisit de faire comme s’il n’y avait pas de corona dans le monde, nous a abandonnés à notre sort. » C’est ce qu’écrit Sarit Rosenblum ce matin dans Yedioth Ahronoth.

Rosenblum écrit également que même ce qui se passe actuellement dans le système éducatif reste, et pas par hasard, dans l’obscurité. Des dizaines de milliers d’enfants ont été placés à l’isolement ces derniers jours en raison de l’exposition à des patients vérifiés, mais malheureusement, le ministère de l’Éducation n’a pas encore été en mesure de publier des données sur l’état de la morbidité et de l’infection chez les élèves des écoles et des jardins d’enfants.

LIRE  Liban: regain de tensions entre Israël et le Hezbollah

À la fin de cette semaine inquiétante et frustrante, le Premier ministre Naftali Bennett a choisi hier de pousser plus loin la déclaration qui nous promet de vivre aux côtés du virus, en déclarant : « Notre politique est de maintenir une routine de vie bien remplie aux côtés de la souche Delta. » Cette affirmation n’est pas moins creuse que les bases d’une prison de sécurité (pas si) bien conservée. Ceux qui choisissent de se mettre la tête dans le sable sont également invités à ignorer le message « Yad Sarah », dont le stock de générateurs d’oxygène à domicile, qui a sauvé de nombreux patients traités à domicile de la détérioration, diminue.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire