Cours pour oppositionnaire entêté !

0
28

Après une guerre d’usure du membre du Comité des Affaires Etrangères et de la sécurité, menée par les députés Israel Eichler (notre photo, aux côtés de Ben Gvir) et Méïr Porouch, la coalition a été contrainte de clore les délibérations du comité et d’attendre une discussion au sein du comité d’organisation | Le sujet: les enquêtes auprès de jeunes filles demandant de ne pas faire de service militaire pour des raisons religieuses, mais ne se conduisant pas de manière adéquate à des filles religieuses.

Cette issue inquière la coalition qui tenait à ce que cette disposition soit acceptée : si la loi n’est pas adoptée en commission d’ici demain, elle sera reportée à la semaine prochaine.

Les autres membres du Likoud, à l’exception du député Qara, se sont abstenus de soutenir les membres orthodoxes de la Knesset dans leur lutte contre cette disposition…

Après avoir été adoptée en première lecture la semaine dernière, ce matin (dimanche), la loi sur les comités militaires sur les comités de contrôle religieux a été discutée au sein de la commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset en vue de ses deuxième et troisième lectures. Mais voici une surprise pour la coalition, les membresdu comité, le député Israël Eichler et le député Meir Porush, ont soulevé des difficultés à travers de nombreuses réserves, obligeant les membres du comité à écouter des discours de leur part pendant de longues heures.

Il convient de noter que les membres du comité au nom de la faction du Likoud se sont abstenus et n’ont pas soutenu les membres orthodoxes de la Knesset dans leur lutte contre la décision des comités de suivi, à l’exception du député Shlomo Qara qui a rejoint la lutte et a aidé au mieux de ses capacités.

LIRE  Le Héter 'iska reconnu par la direction des actions bancaires

À un moment donné, les membres de l’opposition ont pris une direction nouvelle. La coalition a tenté de rejeter leur demande, mais l’équipe de conseillers juridiques était d’accord avec les membres de l’opposition, et la coalition a été forcée de cesser les audiences dans la honte. Pour approuver une discussion sur cette nouvelle question, la coalition soumettra la question à la discussion du comité d’organisation, qui ne se réunira que demain.

Les dirigeants de la coalition ont exprimé leur inquiétude quant au fait qu’à la suite du report important, si le comité de régulation ne met pas fin aux discussions à temps, la loi ne sera pas votée cette semaine comme prévu.

En tout cas, ces deux députés ont donné un cours à l’ensemble de la Knesset, prouvant que même à partir de l’opposition il est possible de provoquer la chute de lois (quand bien même cela serait provisoire).

Aucun commentaires

Laisser un commentaire